Un député la cite pour son travail — Aya Nakamura

22 Novembre, 2020, 13:13 | Auteur: Sue Barrett
  • Un député prend Aya Nakamura en exemple :

Deux ans après NAKAMURA, son album précédent rempli de hits qui a décroché un disque de diamant en France et qui s'est écoulé à plus d'un million d'exemplaires dans le monde, la chanteuse a publié sur toutes les plateformes de streaming son nouvel opus AYA. Il y a quelques jours, l'interprète de Doudou a dévoilé son album intitulé AYA. "On dirait que je suis encore pourchassée? Mais comment ça, le monde est tipeu".

La chanson connaît le succès et se classe même numéro 1 aux Pays-Bas, une première depuis Edith Piaf, avant d'être reprise par le chanteur colombien Maluma, énorme star en Amérique latine et aux Etats-Unis, qui a travaillé avec Madonna et Shakira. "J'ai imposé mon univers musical et c'est ce dont je suis la plus fière", explique-t-elle".

Populaires et universelles, ses chansons, qui font danser Rihanna et Madonna, sont d'abord et surtout écrites du point de vue d'une femme, pour des femmes.

Elle se rend compte qu'elle ne fait pas l'unanimité: "Je peux comprendre que certaines personnes disent: Qui pensez-vous que c'est, se moquer de nous dans notre français, mais c'est important d'accepter la culture?" L'occasion pour Rémy Rebeyrotte, député de La République En Marche, de rendre hommage à la richesse de la langue française mais aussi de souligner l'importance des néologismes en prenant l'exemple d'une chanteuse bien connue du grand public: Aya Nakamura.

Anti-déprimant, Sunset in the Blue donne au chanteur une chance de s'épanouir sur des morceaux de jazz et de bossa nova, .

Recommande: