L'OMS déconseille le remdésivir — Coronavirus

21 Novembre, 2020, 16:09 | Auteur: Lynn Cook
  • Le remdesivir est produit par Gilead

L'OMS a recommandé hier de ne pas administrer de remdesivir aux malades du Covid-19 hospitalisés, car ce médicament antiviral n'évite ni des morts ni des formes graves de la maladie. Ces experts soulignent " la possibilité d'importants effets secondaires " de ce médicament, de même que "son coût relativement important et ses implications logistiques ", puisqu'" il doit être administré par intraveineuse ".

"Contrairement à la première vague de cas qui a été déclenchée par des zones à risque élevé en Afrique subsaharienne, la récente hausse a lieu principalement dans la région nord-africaine, où les températures commencent à baisser", fait remarquer Dr Moeti, précisant que les grands rassemblements et la mobilité ont été identifiés comme des facteurs de risque d'augmentation de la propagation de la COVID-19 et la saison des fêtes peut favoriser ces risques, résultant sur des évènements de super propagation.

Ils appellent toutefois à poursuivre les essais cliniques, pour voir si ce médicament ne pourrait pas bénéficier à certaines catégories de patients en particulier.

Coup dur pour le laboratoire pharmaceutique Gilead.

En France, la Haute autorité de Santé avait cependant jugé que son intérêt (ou "service médical rendu") était "faible". Mais le remdesivir n'a pas prouvé de bénéfices en termes de réduction de la mortalité, comme l'a réaffirmé une autre étude menée dans plus d'une trentaine de pays avec le soutien de l'OMS. Par ailleurs, l'Agence européenne du médicament (EMA) a indiqué le 2 octobre qu'elle allait étudier des signalements selon lesquels des " problèmes rénaux aigus " pourraient être liés à la prise de remdesivir.

Dans un communiqué publié ce vendredi, l'OMS s'est prononcée contre l'utilisation du remdesivir chez les malades de la Covid-19 soignés dans les hôpitaux.

Le laboratoire fait valoir que son médicament est reconnu "par de nombreuses organisations nationales crédibles telles que l'US National Institutes of Health and Infectious Diseases of America, le Japon, le Royaume-Uni et l'Allemagne ".

Fin octobre, Gilead avait annoncé que le remdesivir lui avait déjà rapporté près de 900 millions de dollars au troisième trimestre.

" Nous sommes déçus que les directives de l'OMS semblent ignorer cette preuve à un moment où les cas augmentent de façon spectaculaire dans le monde et où les médecins se fient au Veklury comme premier et seul traitement antiviral approuvé pour les patients atteints de Covid-19 dans environ 50 pays " a indiqué l'entreprise dans sa déclaration relayée par Bloomberg.

Recommande: