Procès Daval : l’audition des parents d’Alexia repoussée à mercredi

17 Novembre, 2020, 21:39 | Auteur: Lynn Cook
  • L’audition très attendue des parents d’Alexia Daval a été repoussée à mercredi

Ce lundi a débuté le procès de Jonathann Daval, accusé d'avoir assassiné son épouse, Alexia Daval.

Cette journée devrait aussi être l'occasion pour les parties civiles de déployer les thèses qu'ils distillent depuis plusieurs jours: selon elles, Jonathann a prémédité son geste et cherché à empoisonner sa femme en lui administrant, sur une longue période et à son insu, des médicaments.

Poursuivi pour "meurtre sur conjoint", Jonathann Daval encourt la réclusion criminelle à perpétuité. Avant l'ouverture de l'audience, la partie civile avait de nouveau évoqué une "éventuelle complicité".

"On est là pour avoir de nouvelles révélations et mettre en exergue toutes les horreurs qu'a subies Alexia", a expliqué la mère de la victime, Isabelle Fouillot, aux côtés de son mari et de leur avocat, Me Gilles-Jean Portejoie.

Celui-ci connaissait lundi matin une effervescence tout à fait inhabituelle avec une forte présence policière, des dizaines de journalistes, les camions satellitaires des chaînes de télévision. "On ne fait pas ça à un animal, c'est l'horreur totale", a ajouté Mme Fouillot.

L'affaire, survenue à l'automne 2017, avait profondément marqué les esprits alors que l'ampleur des violences faites aux femmes éclatait au grand jour avec la vague #MeeToo.

Le corps sans vie d'Alexia, une employée de banque de 29 ans, avait été Retrouvé le 30 octobre 2017 dans un bois près du domicile conjugal à Gray-la-Ville (Haute-Saône).

C'est le mari, Jonathann, qui avait signalé deux jours plus tôt la disparition de son épouse lors d'un jogging. Les jours suivants, le visage baigné de larmes du trentenaire s'affichait dans les médias.

Un temps accusé par Jonathann d'avoir tué Alexia, son beau-frère Grégory Gay sera également appelé à la barre, de même que son épouse Stéphanie, la soeur d'Alexia.

Le procès doit s'achever vendredi.

Jonathann Daval pendant son procès devant les Assises de la Haute-Saône à Vesoul, le 16 novembre 2020.

Le soir du meurtre, Jonathann dit avoir refusé un rapport sexuel à sa femme qui, en retour, se serait montrée violente, lui reprochant de "ne pas être un homme".

Il a indiqué durant l'instruction qu'il l'avait "étranglée pour qu'elle se taise", assurant que sa femme "l'humiliait " mais qu'il n'avait pas voulu la tuer.

Les parents d'Alexia, Isabelle et Jean-Pierre Fouillot, ont quitté un moment la salle pour ne pas entendre les détails de son rapport, qui a également abordé la crémation du corps. ", dont Jonathann n'est pas non plus accusé, s'est agacé Me Samuel Estève".

Recommande: