Covid-19 : une majorité de Français n'envisagent pas de se faire vacciner

16 Novembre, 2020, 03:23 | Auteur: Jonathan Ford
  • Ces chiffres qui montrent que les Français sont toujours réticents à se faire vacciner

Un sondage Ipsos, signalé par BFM TV, indique que parmi 15 pays, ce sont les Français qui sont les moins motivés pour se faire vacciner. On remarque une baisse de 5% de la population française favorable au vaccin depuis août. Ainsi, l'étude montre que 73% des habitants de ces quinze pays souhaitent se faire vacciner si un produit efficace est développé.

"Il est essentiel que les gouvernements et le secteur privé collaborent pour instaurer la confiance dans les prochaines étapes". D'où la nécessité d'une large campagne de sensibilisation.

Dans des proportions presque égales, ceux qui n'ont pas l'intention de se faire vacciner contre la Covid-19 disent qu'ils s'inquiètent des effets secondaires (34% au niveau mondial) et qu'ils craignent qu'un vaccin passe trop rapidement les essais cliniques (33%). Les inquiétudes varient selon les pays, mais la question des potentiels effets secondaires revient souvent. La crainte concernant la précipitation des essais cliniques est prédominante au Brésil et en Espagne (48% dans les deux pays). Dans cette enquête, arrive en tête l'Inde avec 87% de sa population qui serait prête à se faire vacciner, juste derrière il y a la Chine avec 85%.

"Les catégories populaires (19%) et les habitants des communes rurales (18%) sont près de deux fois plus nombreux à refuser systématiquement tout vaccin que les CSP+ (9%) et les habitants des grandes villes (10%)". A contrario, 27% ne sont pas d'accord avec le fait de se faire vacciner contre le Covid-19.

En France, 46% de la population n'a pas l'intention de se faire vacciner contre le coronavirus.

De plus, parmi les Français prêts à se faire vacciner, on n'est pas pressé: seuls 12% des interrogés disent qu'ils se feraient vacciner immédiatement, 38% en moins de trois mois.

L'OMS a classé les hésitations du public à l'égard de la vaccination parmi les dix ennemis que l'organisation devrait affronter en 2019, qui touchent non seulement la santé publique, mais aussi les entreprises et les économies. Pour lui, "Si les chiffres de cette nouvelle étude montrent que la confiance dans un vaccin contre la Covid-19 reste importante, l'hésitation croissante est significative et souligne qu'un vaccin ne sera pas efficace si les gens refusent de se faire vacciner".

Recommande: