Black Friday : Amazon France va-t-il repousser la date ?

15 Novembre, 2020, 21:22 | Auteur: Aubrey Nash
  • Les colis ne craignent pas la crise

Or, le 27 novembre, c'est le Black Friday et pour Amazon, qui a quasiment " importé " cet événement en France, c'est un rendez-vous essentiel dans l'année auquel s'est raccroché l'ensemble des boutiques en ligne et physiques.

C'est la cas du mastodonte américain Amazon qui affiche une croissance record avec un chiffre d'affaires qui a augmenté de "40 et 50 % sur un an" a annoncé vendredi matin sur les ondes de RMC le directeur général d'Amazon France. "On verra" répond-il. Il assure que "rien n'est encore décidé".

Concernant le Black Friday, cette vaste campagne promotionnelle qui se tient fin novembre, "c'est un moment où les entrepreneurs français ont préparé des stocks et en profitent pour les écouler", soutient-il. " Nous sommes encore à 15 jours de l'événement potentiel, nous avons le temps de prendre des décisions. Les autorités parlent régulièrement et parfois changent d'avis", explique-t-il.

Quatre fédérations de magasins de centre-ville et centres commerciaux ont demandé dimanche au gouvernement de restreindre les ventes en ligne " aux seuls produits de première nécessité " et d'interdire le "Black Friday". La question se pose au vu de la situation actuelle: la deuxième vague de contamination a incité le gouvernement à mettre en place une nouveau confinement, ce qui a entraîné la fermeture de nombreuses entreprises et, ce faisant, l'interdiction de la vente de produits non essentiels dans les supermarchés. Selon Fredéric Duval, 30% des commerçants français vendent en ligne, contre 72% de leurs homologues allemands. Amazon France propose aux commerçants désireux de réaliser leur transition numérique de les assister en leur offrant trois mois de cotisation ou en leur donnant des crédits à leur arrivée sur la plateforme pour que leurs produits puissent apparaître en position élevée dans les algorithmes de recherche.

Mardi, Bruxelles a également accusé Amazon d'avoir enfreint les règles européennes de concurrence, accroissant encore la pression internationale contre les plateformes soupçonnées d'abuser de leur toute-puissance. Frédéric Duval se dit en désaccord avec les déclarations du régulateur européen: "nous faisons le contraire de ce que pense la Commission européenne ". Amazon dit travailler avec 150.000 entreprises en Europe, qui comptent elles bien profiter de la période des fêtes. Et en 2020, Amazon n'entend pas se priver de cette aubaine pour augmenter encore son chiffre d'affaires.

Recommande: