La situation bloquée à la Maison-Blanche

14 Novembre, 2020, 01:45 | Auteur: Lynn Cook
  • Biden nomme son futur chef de cabinet de la Maison-Blanche

" Ron a été d'une valeur inestimable pour moi au cours des nombreuses années où nous avons travaillé ensemble ", a ajouté Joe Biden à propos de celui qui fut son premier chef de cabinet lorsqu'il était vice-président, à partir de 2009.

Le 20 janvier 2021, bon gré mal gré, Donald J.Trump et Mike Pence quitteront la Maison Blanche pour céder la place au ticket démocrate victorieux, Joe Biden et Kamala Harris.

Jeudi 12 novembre 2020 ((rezonodwes.com))- Le président élu Joe Biden a fait appel à Ron Klain pour devenir son nouveau chef de cabinet, a déclaré mercredi le bureau de transition de Biden dans un communiqué de presse, élevant son assistant de longue date à l'un des postes les plus puissants de la Maison Blanche. Il était auparavant chef de cabinet du vice-président Al Gore pendant l'administration Clinton et Biden pendant son mandat de vice-président du président Barack Obama. L'agent démocrate a été nommé par le président de l'époque Obama pour diriger la réponse à la crise d'Ebola en 2014.

M. Klain, 59 ans, a également travaillé avec M. Biden lorsqu'il était président du Comité judiciaire du Sénat.

Sur le plan de la future politique envers Israël, cette nomination n'est pas une très bonne nouvelle car Ron Klain a des positions très " démocrates " concernant le conflit israélo-palestinien: pour un Etat 'palestinien' et contre la construction juive en Judée-Samarie. "J'ai hâte de l'aider, lui et le vice-président élu, à réunir une équipe talentueuse et diversifiée pour travailler à la Maison Blanche, alors que nous nous attaquons à cet ambitieux programme de changement et cherchons à combler les divisions dans notre pays", a déclaré Klain. "Une source d'embarras", a commenté Joe Biden mardi.

"Le président Trump, qui abhorre les " perdants", a jusqu'à présent refusé de concéder sa défaite et mène une lutte judiciaire dans l'espoir de renverser le résultat de l'élection". Sans cette confirmation, l'administration ne peut pas fournir de financement et de coopération à l'équipe de transition.

Le New York Times met aussi en avant l'esprit vif de M. Klain, notamment pour critiquer le président républicain Donald Trump sur Twitter et sa gestion de la pandémie.

Recommande: