Nagorny-Karabakh: une troisième tentative de cessez-le-feu vole en éclat

26 Octobre, 2020, 20:36 | Auteur: Lynn Cook
  • Un soldat arménien sur la ligne de front le 25 octobre 2020 durant les combats au Nagorny Karabakh

Les deux camps ont chacun dénoncé une "violation grossière" de la trêve par la partie adverse.

Le Département d'État américain avait annoncé, dimanche soir, que les deux pays étaient convenus d'une trêve humanitaire à partir du 26 octobre à 8h00 (heures locales).

Au cours de "discussions intensives", "les co-présidents et les ministres des Affaires étrangères ont discuté de la mise en œuvre immédiate du cessez-le-feu humanitaire, les paramètres possibles de sa vérification, et ils ont engagé une discussion sur les éléments de substance principaux d'une solution globale", ont-ils dit dans un communiqué conjoint. Le Premier ministre arménien Nikol Pashinian a écrit sur les réseaux sociaux que son pays respectait le cessez-le-feu.

L'Arménie et l'Azerbaïdjan se sont accusés mutuellement d'avoir violé un nouveau cessez-le-feu destiné à mettre fin aux hostilités pour le contrôle de l'enclave du Nagorny-Karabakh, qui aurait dû entrer en vigueur lundi.

Dans le même temps, la porte-parole du ministère arménien de la Défense, Chouchan Stepanian, a déclaré que l'artillerie azerbaïdjanaise avait commencé à tirer sur les positions des forces du Haut-Karabakh, "violant gravement l'accord de cessez-le-feu".

"Ceux qui veulent une trêve, envoient des armes à l'Arménie".

Le ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères a accusé les forces arméniennes d'avoir bombardé la ville de Terter et des villages avoisinants.

Recommande: