Blois : un jeune homme arrêté pour apologie du terrorisme sur Twitter

26 Octobre, 2020, 22:09 | Auteur: Sue Barrett
  • Assassinat de Samuel Paty en France : Une étudiante Algérienne condamnée pour « apologie de terrorisme »

Il avait ensuite partagé le tweet de l'assassin de Samuel Paty, avec la tête décapitée de l'enseignant, accompagné du texte suivant: " Prof décapité: les gwers [terme péjoratif pour désigner un Européen blanc], c'est quoi ça ".

Anzorov a revendiqué son acte dans un message audio sur les réseaux sociaux, affirmant avoir voulu " venger le prophète " Mahomet en tuant le professeur auquel il reprochait d'avoir montré en classe des caricatures publiées dans Charlie Hebdo, dans le cadre d'un cours sur la liberté d'expression. Le jeune homme aurait notamment " liké " sur son compte Twitter la photographie du corps de Samuel Paty, postée par le terroriste.

Ce commentaire signalé par un internaute sur la plateforme Pharos, avait conduit jeudi à son interpellation à l'université de Besançon et à son placement en garde à vue.

Après des investigations, relativement rapides selon la gendarmerie, un jeune homme de 22 ans a été arrêté à son domicile de Blois ce vendredi 23 octobre au matin, et placé en garde à vue.

Par ailleurs, un autre jeune homme de 16 ans, également en Haute-Garonne, est poursuivi pour apologie du terrorisme pour avoir diffusé une vidéo sur les réseaux sociaux, dans laquelle il évoquait les attentats de Charlie Hebdo. Sur Twitter, un compte a rapidement attiré l'attention des services de renseignement, en tenant des propos faisant l'apologie de l'acte terroriste.

Les forces de l'ordre ont également perquisitionné le domicile du suspect, y retrouvant de nombreuses armes, des cartouches, des couteaux et du matériel informatique. Celui-ci a ouvert "une information judiciaire du chef d'apologie d'actes terroristes aggravée par la circonstance que ces faits ont été commis en utilisant un service de communication au public en ligne". Il risque jusqu'à sept ans d'emprisonnement.

Recommande: