Lacoste met fin à son partenariat avec Roméo Elvis, accusé d'agression sexuelle

25 Octobre, 2020, 08:55 | Auteur: Sue Barrett

Lacoste, a décidé de rompre ses collaborations avec Moha La Squale et Roméo Elvis.

Celui-ci avait reconnu la semaine dernière avoir été l'auteur de gestes déplacés à l'encontre d'une jeune femme qui l'avait accusé d'agression sexuelle sur les réseaux sociaux. "Ce n'est pas ce qui se passe actuellement en France avec certains d'entre eux et nous le regrettons profondément", a indiqué Lacoste dans un communiqué. "Nous affirmons avoir arrêté notre collaboration depuis plusieurs mois avec Moha La Squale tant son comportement ne correspondait déjà plus aux valeurs de la marque", a ajouté Lacoste.

Roméo Elvis avait annoncé devenir la nouvelle égérie Lacoste en octobre 2019, en vue de la collection printemps 2020. À ce titre, la marque au crocodile a fait savoir qu'à l'avenir, elle dénoncera "systématiquement toute attitude contraire avérée aux valeurs de respect et de tolérance" qu'elle souhaite véhiculer. "Nous condamnons absolument toute forme de violence, de harcèlement et d'agressions". Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris concernant l'interprète de Luna pour "violences", "agression sexuelle" et "séquestration". Aucune plainte n'a toutefois été déposée contre lui.

Le rappeur de 25 ans a été l'une des grandes révélations de l'année 2018 avec son premier album "Bendero", plébiscité par le public (disque d'or, plus de 50 000 exemplaires vendus) et par la critique.

Roméo Elvis, 27 ans, s'est excusé au début septembre sur les réseaux sociaux pour avoir "utilisé [ses] mains de manière inappropriée sur quelqu'un", croyant répondre "à une invitation qui n'en était pas une". "Je ne suis pas fier de cette situation et espère servir d'exemple à ne pas suivre".

Roméo Elvis "m'a agressée sexuellement #balancetonrappeur", pouvait-on lire sur un message d'un compte ne permettant pas d'identifier l'auteure.

Recommande: