L'essai clinique du vaccin AstraZeneca/Oxford a repris aux États-Unis

24 Octobre, 2020, 12:21 | Auteur: Lynn Cook
  • Coronavirus deux essais de vaccins reprennent aux Etats-Unis

Au Maroc, le ministère de la Santé a signé deux conventions de partenariat et de coopération avec le laboratoire chinois " Sinopharm", en vertu desquelles le Royaume s'engage à participer aux essais cliniques et pourra profiter d'un stock suffisant de vaccins contre le coronavirus, en plus d'un mémorandum d'entente pour acquérir le vaccin produit par la société russe " R-Pharma", sous licence du groupe " AstraZeneca ".

" L'Agence des médicaments (FDA) a autorisé aujourd'hui la reprise aux États-Unis, suite à la reprise des essais dans les autres pays ces dernières semaines", a annoncé AstraZeneca dans un communiqué".

Aux États-Unis, en revanche, les autorités réglementaires restaient muettes sur les raisons de la suspension prolongée.

Aux États-Unis, les deux candidats en première position pour obtenir un feu vert de la FDA sont ceux de Pfizer et de Moderna: les deux sociétés américaines prévoient de demander une autorisation dans la deuxième quinzaine de novembre; la FDA n'a pas précisé en combien de temps elle donnerait son avis. "La FDA a examiné l'ensemble des données de sécurité des essais mondiaux et conclus que les essais pouvaient reprendre en toute sécurité ".

Les résultats de l'essai sont attendus pour cette année, a confirmé le groupe, bien que cela dépende du rythme de l'épidémie là où le vaccin est testé.

En septembre, les tests du vaccin d'Oxford avaient été suspendus après l'apparition d'une " maladie potentiellement inexpliquée " chez un volontaire au Royaume-Uni.

" Et ensuite d'ici la fin janvier, nous nous attendons à avoir assez de vaccins pour les personnes âgées, le personnel de santé et d'urgence", a poursuivi M. Azar lors de la conférence de presse".

Des centaines de millions de doses du vaccin expérimental d'AstraZeneca ont déjà été prévendues sur plusieurs continents.

De son côté, l'entreprise américaine Johnson & Johnson a annoncé, vendredi, qu'un comité indépendant avait recommandé la reprise aux Etats-Unis de l'essai de phase 3 qu'elle avait lancé fin septembre, et qui avait été interrompu par la maladie d'un participant.

"Après une évaluation approfondie d'un événement médical grave chez un participant, aucune cause certaine n'a été identifiée", a indiqué le groupe. "D'ici fin mars ou début avril, des vaccins en suffisance seront disponibles pour tous les Américains qui souhaitent être vaccinés ".

"D'ici la fin de l'année, nous devrions être capables de vacciner nos citoyens les plus vulnérables", a dit Paul Mango.

Recommande: