" "Les partis en conflit signent un " cessez-le-feu national permanent " — Libye

24 Octobre, 2020, 23:28 | Auteur: Lynn Cook
  • Les négociations à Genève ont été fructueuses dans une ambiance particulière pour cause de Covid

Ce vendredi, les deux principales factions belligérantes en Libye ont convenu d'un cessez-le-feu. Pour Erdogan parce que l'accord n'avait pas été conclu à un haut niveau, il n'avait que peu de chances d'être suivi sur le terrain. "J'espère que cet accord contribuera à mettre un terme aux souffrances du peuple libyen et nous espérons qu'il permettra aux personnes déplacées et aux réfugiés, à l'intérieur et à l'extérieur du pays, de retourner chez elles et de vivre en paix et en sécurité ".

Plus tard dans la journée, la diplomatie française a salué un accord qui "montre l'aspiration de tous les Libyens à la souveraineté, face aux ingérences extérieures".

Après une offensive lancée entre avril 2019 et juin 2020 par les pro-Haftar pour s'emparer, en vain, de Tripoli, les principales voies terrestres ont été coupées entre les villes de l'Est et de l'Ouest et les liaisons aériennes intérieures interrompues.

Traditionnellement sous l'autorité du ministère de la Défense, ces gardes sont devenus membres de groupes armés aux allégeances changeantes.

Selon Bloomberg, la production a déjà atteint les 150 000 barils par jours après avoir été réduite à quelques milliers durant ces dernières années, en raison des violences opposant le Gouvernement libyen d'union nationale (GNA, Tripoli) à l'homme fort de l'est de la Libye, Khalifa Haftar, qui avait accepté mi-septembre de lever, sous conditions, le blocus imposé par ses forces sur les sites pétroliers depuis janvier, pour tenter d'obtenir un partage équitable des recettes pétrolières. Ce blocage a d'ailleurs causé plus de 9,8 milliards de dollars de pertes de revenus, selon la NOC.

Toujours dans ce contexte d'apaisement, Mme Williams a indiqué que les deux camps avaient accepté de "mettre fin à la rhétorique haineuse" dans les médias et sur les réseaux sociaux, d'oeuvrer pour un maintien du calme sur la ligne de front et pour soutenir les efforts pour la libération de prisonniers. Chacun est soutenu par des parrains internationaux.

"C'est pour cela que je reste très optimiste sur le fait que les parties ici vont arriver à atteindre un cessez-le-feu plus durable et permanent", a-t-elle expliqué, annonçant plusieurs accords concrets, dont "l'ouverture des voies terrestres qui connectent toutes les régions et villes de Libye".

"La route a été longue et difficile par moments".

Si l'Union européenne a salué la signature de l'accord de Genève, tout en rappelant qu'elle ne reprendrait son soutien économique au pays qu'après la reprise du dialogue politique, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, s'est déclaré sceptique sur la solidité du cessez-le-feu.

Recommande: