" "L'Elysée dénonce les propos " inacceptables " d'Erdogan contre Macron

24 Octobre, 2020, 23:29 | Auteur: Lynn Cook
  • Le président de la République Emmanuel Macron lors de son déplacement à Breil-sur Roya après le passage de la tempête Alex

La présidence française a dénoncé samedi des propos jugés "inacceptables" du président turc Recep Tayyip Erdogan, qui a mis en question "la santé mentale" de son homologue français Emmanuel Macron en raisons de son attitude envers les musulmans. Dans son viseur notamment, les différentes mesures gouvernementales contre le "séparatisme islamiste ". "Que peut-on dire d'autre à un chef d'État qui agit ainsi contre les millions de ses concitoyens qui partagent une autre foi, en matière de liberté de croyance", souligne le président turc qui s'est exprimé lors d'un congrès d'une fédération régionale du parti au pouvoir, l'AKP.

"Macron a besoin de se faire soigner ", a-t-il martelé, assurant que son homologue français allait être battu au cours de la présidentielle 2022, " parce qu'il n'a rien accompli pour la France ". "Nous n'entrons pas dans des polémiques inutiles et n'acceptons pas les insultes", a ainsi commenté l'Elysée auprès de l'AFP, en annonçant le rappel pour consultation de l'ambassadeur de France à Ankara.

En novembre dernier, M. Erdogan avait déjà mis en cause la santé mentale d'Emmanuel Macron, répliquant aux propos du président français sur la "mort cérébrale" de l'Otan en l'invitant à "examiner sa propre mort cérébrale". L'Elysée a noté " par ailleurs l'absence de messages de condoléances et de soutien du Président turc après l'assassinat de Samuel Paty ", une semaine après le meurtre par un islamiste de cet enseignant, assassiné à proximité de son collège de la banlieue parisienne. Il vise à renforcer la laïcité et à consolider les principes républicains en France et comporte plusieurs points susceptibles de provoquer des tensions avec la Turquie, comme le contrôle renforcé des financements des mosquées ou l'interdiction de la formation des imams à l'étranger.

"Quel est le problème de ce Monsieur Macron avec l'Islam, avec les musulmans", ajoute Erdogan. Des tensions en Méditerranée au conflit en Libye, en passant par les affrontements au Nagorny Karabakh, où Ankara soutient l'Azerbaïdjan contre l'Arménie, de nombreux dossiers opposent actuellement Paris et Ankara.

Recommande: