La mémoire de Samuel Paty honorée à Gruissan

24 Octobre, 2020, 09:57 | Auteur: Sue Barrett
  • La ville de Cahors rend hommage à Samuel Paty et témoigne de son soutien à l’ensemble de la communauté éducative

Après la décapitation du professeur d'histoire-géographie du collège de Conflans-Sainte-Honorine, le 18 octobre, la Libre Pensée de Charente-Maritime tient à réagir "pour la plus absolue liberté de conscience et d'expression, pour le droit à l'instruction et contre l'obscurantisme en hommage à Samuel Paty".

Cela signifierait que les élèves, de la maternelle au lycée, ne pourraient potentiellement pas être accueillis dès 8h le 2 novembre.

Quatre jours après l'attentat survenu à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), les investigations se poursuivent.

C'est avec beaucoup d'émotion que les Lislois se sont retrouvés devant l'hôtel de ville, à la demande de la municipalité, pour rendre un hommage à Samuel Paty, le professeur assassiné vendredi dernier.

Les derniers éléments de l'enquête établissent un lien entre le meurtrier de Samuel Paty et un jihadiste russophone en Syrie. "Il y explique avoir " vengé le prophète ". Ce message a été relayé dans une vidéo diffusée sur Instagram. "Or, chacun fait son hommage dans son coin, alors que c'était plus que jamais le moment de montrer l'union des Niçois" regrette l'ex-conseiller municipal PS.

Auditionné devant le Sénat hier matin, Jean-Michel Blanquer a indiqué que le rapport commandé auprès de l'Inspection générale de l'Éducation nationale pour établir l'enchaînement des faits au collège de Conflans-Sainte-Honorine devrait lui être remis "en début de semaine prochaine".

Il contient aussi deux mots en russe faisant référence à l'organisation Etat islamique, selon une traduction de l'AFP.

Dans l'après-midi, le ministre a lancé un "Grenelle de l'éducation" chargé de mettre davantage les professeurs "au centre de la société". Censé durer trois mois, il doit notamment déboucher sur une augmentation des salaires des enseignants.

Il s'agira aussi de réfléchir "aux différents aspects de reconnaissance, différents parcours personnels et enjeux de carrière, de santé, et de sécurité, renforcé par le drame que nous venons de traverser", a déclaré à la presse M. Blanquer.

Recommande: