" Adapter la situation sans remettre en cause notre engagement " — Roures (Mediapro)

21 Octobre, 2020, 14:37 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Pour sauver Telefoot Roures discute avec Canal+21 octobre 2020 12:02A la uneFootballMédias

Présent en conférence de presse pour évoquer la situation actuelle de Mediapro, le président du groupe espagnol Jaume Roures a justifié le choix de vouloir renégocier son contrat avec la LFP. On savait qu'il ne serait pas rentable dès la première année. Notre projet était pour 4 ans.

Mediapro est au coeur des débats dans le football français, encore plus depuis les révélations accablantes de Capital mercredi. "On se tient à ce projet." . Cela nous a amenés à voir avec la Ligue comment nous adapter à cette situation, sans remettre en cause l'engagement d'avril 2018.

" Personne ne pouvait prévoir les effets socio-économiques du Covid".

Pour cela, Roures veut donc aller au bout de la procédure de conciliation: " Il faut avoir confiance (dans ce processus). On ne peut pas croire que les choses continuent comme avant. (...) Nous retirer? Je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas trouver de solution et s'adapter à la situation. Il n'y a pas d'accord mais on est ouvert à un accord avec eux, " a ainsi commenté Roures.

L'intéressé a ensuite balayé l'amateurisme qui est prêté au groupe espagnol, tentant également de rassurer concernant le soutien de son actionnaire chinois. Je suis venu pour dire que Téléfoot va continuer. "Il a, par ailleurs, avancé le chiffre de 600 000 abonnés à Téléfoot, alors que des médias comme RTL ou le Canard enchaîné parlent de 278 000". À environ 25€ par mois, il faudrait 3,5 millions d'abonnés à Téléfoot pour atteindre le point d'équilibre. Comme nous l'étions hier (mardi) avec la Champions. Du moins publiquement. Selon nos informations, dans un courrier daté du 8 octobre, soit le lendemain de la mise en ligne de l'interview retentissante de Jaume Roures sur le site de L'Équipe réclamant un rabais, Maxime Saada a demandé la plus grande vigilance à la Ligue dans le respect du contrat de droits télé du cycle 2020-2024. lire aussi Conflit avec Mediapro: l'emprunt validé par l'AG de la Ligue (LFP) Dans sa lettre, le président de Canal + alerte l'instance sur l'égalité de traitement dont doivent faire preuve l'ensemble des acteurs du contrat en cas d'une quelconque ristourne accordée à Mediapro. Histoire de pouvoir maintenir une offre qu'il juge comme " la meilleure d'Europe ".

Recommande: