Samuel Paty "manifestement" victime d'une "fatwa", selon Gérald Darmanin [Direct — Professeur décapité

20 Octobre, 2020, 07:28 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Plus de 5000 personnes se sont rassemblées à Toulouse sur le place du Capitole

Suite à l'assassinat du professeur de collège Samuel Paty par un jeune homme radicalisé originaire d'Evreux (Eure), l'Elysée a annoncé une série de mesures "concrètes" avec des réponses "à court et moyen terme".

Gérald Darmanin a défendu la réponse du gouvernement: "Jamais un gouvernement n'avait mobilisé autant de moyens pour lutter contre cet islamisme rampant, celui des réseaux sociaux", a-t-il assuré. "Les islamistes ne doivent pas pouvoir dormir tranquilles dans notre pays".

Du fait d'une "judiciarisation" de certaines de ces 34 opérations, son ministre de l'Intérieur a indiqué qu'il ne pouvait pas en dire beaucoup plus. "Le but de ces opérations c'est d'intimider ceux qui essayent de nous intimider ".

Selon M. Darmanin, 51 associations proches de cette mouvance sont dans le collimateur des autorités. Le ministre a alors affirmé plusieurs mesures, dont sa volonté de dissoudre plusieurs associations.

Prié de dire s'il souhaitait la dissolution du CCIF, Gérald Darmanin a répondu par l'affirmative: "Je le souhaite parce que voilà une association qui a été manifestement impliquée, puisque le père qui a mis en ligne une vidéo (ciblant le professeur) fait référence à cette association (.), parce que nous avons un certain nombre d'éléments qui nous permettent de penser qu'effectivement c'est un (e) ennemi (e) de la République".

Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie, père de famille âgé de 47 ans, a été décapité vendredi à Conflans-Sainte-Honorine par Abdoullakh Abouyezidovitch Anzorov, un russe d'origine tchétchène de 18 ans, né à Moscou et réfugié en France avec sa famille. Il a été tué peu de temps après l'agression par des policiers.

Selon Le Monde, les enquêteurs de la police judiciaire se pencheraient également sur le parcours intérieur du terroriste. Un hommage national lui sera aussi rendu mercredi.

Ce lundi, la Ligue de Football Professionnel a annoncé que Samuel Paty, l'enseignant assassiné vendredi, aura droit à un hommage sur les pelouses de Ligue 1 et Ligue 2 lors de la huitième journée des deux championnats.

Après la minute de silence, et le chant de la Marseillaise, comme pour faire bloc, la marche citoyenne a remonté la Promenade en direction du monument aux Morts pour un ultime hommage à Samuel Paty.

Recommande: