L’UE adopte une cartographie commune pour les restrictions de voyage

16 Octobre, 2020, 09:25 | Auteur: Lynn Cook
  • Coronavirus le Conseil des ministres européens adopte des critères communs pour les restrictions de voyage

Lors d'une réunion à Luxembourg, les envoyés des 27 États membres se sont mis d'accord sur une approche commune des restrictions de voyage et des tests pour aider les citoyens et les travailleurs à mieux comprendre comment ils peuvent transiter à travers le continent.

Le résultat de cet unilatéralisme belge ne s'est pas fait attendre: plusieurs pays ont pris des mesures de rétorsion, surtout lorsqu'ils ont découvert que la situation épidémiologique du royaume n'était pas exactement un modèle. Dans la mesure du possible, souligne-t-on, l'information devrait être communiquée 48 heures à l'avance. Mais également, au nombre de tests de dépistage pour 100 000 habitants effectués au cours de la semaine écoulée (taux de dépistage), ainsi qu'au pourcentage de tests de dépistage positifs effectués au cours de la semaine écoulée (taux de positivité des tests). Chaque Etat devra donc transmettre toutes les semaines au Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC en anglais) les taux cumulés de cas de Covid-19 sur quatorze jours, les taux de positivité aux tests et le nombre de tests de dépistage effectués.

Enfin, le texte rappelle que les États membres de l'Union européenne ne doivent pas refuser l'entrée sur leur territoire de voyageurs en provenance d'autres pays de l'UE, quand bien même ils arriveraient de zones à risque.

Les voyageurs résidant dans les régions vertes seront libres d'aller où ils le souhaitent, tandis que les voyageurs venus des régions rouges, oranges et grises devront peut-être subir une quarantaine et des tests de dépistage.

La recommandation relève, en outre, qu'il conviendrait d'élaborer un formulaire européen commun de localisation des passagers susceptible d'être utilisé en commun.

De plus, les résultats des tests doivent être reconnus mutuellement. Et des exemptions de quarantaine pour les voyageurs exerçant un certain nombre de fonctions jugées essentielles.

Dans le détail: si le taux d'infection sur 14 jours est inférieur à 25 (sur 100 000 habitants) et que le taux de positivité des tests est inférieur à 4%, une zone est considérée comme verte, et aucune restriction ne devrait s'appliquer.

Une région sera classée verte si le taux de notification à 14 jours est inférieur à 25 et le taux de positivité du test inférieur à 4%.

Zone rouge Si le taux d'infection est 50 ou plus et le taux de positivité des tests 4% ou plus, ou si le taux d'infection est supérieur à 150. Une quatrième couleur, gris, est prévue pour les zones dans lesquelles il n'existe pas de données suffisantes. "Il a estimé que son pays était " puni " pour sa politique de tests à grande échelle, et regretté que le principe de libre circulation de " Schengen soit l'exception en ce moment ".

La décision d'introduire ou non des restrictions à la libre circulation pour protéger la santé publique demeure du ressort de chaque État, mais les ministres jugent qu'une coordination avec la Commission et les autres pays s'avère souhaitable avant d'instaurer de nouvelles restrictions à la mobilité des citoyens de l'UE.

Plus de 6,5 millions de cas de Covid-19 et plus de 240.000 morts ont été signalés en Europe, selon des chiffres de l'AFP.

Recommande: