Non, l'Institut Pasteur n'a pas "créé" et "breveté" le coronavirus — Coronavirus

14 Octobre, 2020, 01:29 | Auteur: Jonathan Ford

Sur ce brevet, on peut lire l'inscription "Nouvelle souche de coronavirus associé au SRAS et ses applications". La vidéo, dont le contenu a été démenti depuis par l'Institut Pasteur ainsi que par de nombreux médias, a été publiée sur le profil Facebook "Guy Anti-conformiste Officiel", on voit l'homme y montrer un document, un brevet, déposé en 2004. L'Institut Pasteur dépose d'ailleurs plainte.

Le rôle de l'institut Pasteur, créé en 1888, est précisement de travailler sur les virus émergents pour mettre au point des traitement et des vaccins. N'hésitez donc pas à nous interpeler (via l'espace " commentaires " en bas de cet article) si vous voulez faire appel à nos services pour analyser une potentielle fake news. Cette publication en est un bon exemple.

Le vidéaste en question suggère que les pouvoirs publics nous mentent à propos de l'épidémie de Covid-19, mais plus encore, que le virus aurait été "breveté" et "inventé", une "attaque bio-chimique", "créée par les Français et l'Institut Pasteur".

"Le voilà le brevet ! s'exclame-t-il". Attention, ne vous me méprenez pas. C'est contre la maladie, et non contre le virus en réalité, qu'on lutte dans le monde entier.

"Chez l'homme, il y a sept coronavirus identifiés à ce jour", indique Olivier Schwartz. "Certains causent des petits rhumes, d'autres des infections plus graves, comme le SRAS en 2003-2004 et le MERS, venu du Moyen-Orient". Un résultat similaire à celui observé avec le SARS-CoV-1. Le coronavirus qui sévit actuellement est désigné sous le nom de Sras-CoV-2.

Comment expliquer l'existence de ce brevet?

Les kits RT-PCR (acronyme anglais de Transcription inverse - réaction de polymérisation en chaîne) fluorescents en temps réel du géant génétique chinois BGI Group pour détecter le virus SARS-CoV-2, qui cause la maladie COVID-19, sont disponibles sur les marchés reconnaissant le marquage CE depuis le 26 février, suite à l'approbation de l'Administration nationale des produis médicaux (ANPM) de Chine fin janvier. Seulement 82 % de similitudes ont été identifiées. Les scientifiques ont trouvé des traces du virus toujours actif sur des feuilles de carton après 24 heures, tandis que le SARS-CoV-2 a été en mesure de survivre de deux à trois jours sur des surfaces en plastique et en acier inoxydable.

Selon une étude américaine, le nouveau coronavirus pourrait survivre jusqu'à trois jours sur des surfaces en plastique, comme des bouteilles d'eau.

Ces durées pourraient donner une idée sur la survie du Covid-19 si par malheur il était en contact avec les paquets de pâtes, de papier toilette et autres boîtes de conserve...

On n'invente pas un virus, on le découvre! Ce qui fait penser aux auteurs de l'étude que si le nouveau coronavirus s'est propagé davantage, c'est avant tout le fait de charges virales plus élevées dans les voies respiratoires supérieures et la possibilité pour les personnes infectées d'excréter et de transmettre le virus alors qu'elles sont asymptomatiques.

"Ainsi, selon le Larousse, un " inventeur " est la " personne qui par son ingéniosité invente, imagine, crée quelque chose d'original: "l'inventeur du téléphone " mais aussi celle " qui découvre un trésor, un objet, etc ".

Recommande: