L’Arabie Saoudite écartée, la Chine et la Russie acceptées — CDH de l’ONU

14 Octobre, 2020, 17:11 | Auteur: Lynn Cook

L'Arabie Saoudite souhaitait devenir membre du Conseil des droits de l'homme au sein des nations Unies. Or, sa demande a échoué.

Le Conseil des droits de l'homme compte au total 47 pays membres.

Plusieurs organisations de défense des droits humains se félicitent de ce message fort adressé au royaume, pays très critiqué pour les conséquences de son intervention militaire au Yémen mais aussi pour la répression des opposants, à commencer par le journaliste dissident Jamal Khashoggi, assassiné il y a deux ans derrière les murs du consulat d'Arabie saoudite à Istanbul. "L'obsession contre Israël ainsi que l'indulgence coupable envers des régimes dictatoriaux prouvent que cette institution n'est qu'une couverture pour blanchir les crimes de ces pays", a également dit l'ambassadeur, qui a lancé un appel aux pays démocratiques " qui sont encore membres de cet organe malade et antisémite " de quitter ce conseil sans délai.

La Chine, Cuba et la Russie ont été élus mardi au Conseil des droits de l'Homme.

La Chine a obtenu 139 voix lors du vote à bulletin secret, une chute spectaculaire au regard des 180 votes recueillis la dernière fois qu'elle avait été élue en 2016.

"Cela montre que de plus en plus d'États sont perturbés par le bilan désastreux de la Chine en terme de respect des droits", a écrit sur Twitter Louis Charbonneau, responsable de HRW aux Nations unies.

Un coup dur pour l'Arabie Saoudite, qui va devoir entreprendre de grandes réformes afin de se faire accepter sur le sujet. La réprimande elle, est sévère pour Mohammed Ben Salmane, le prince héritier qui a décidé d'entreprendre une série de mesures afin d'ouvrir le pays.

Recommande: