Coronavirus : la récession mondiale sera moins sévère que prévu, selon le FMI

14 Octobre, 2020, 01:46 | Auteur: Aubrey Nash
  • LE FMI MOINS SOMBRE POUR 2020 PRÉVIENT QUE LA REPRISE SERA LENTE

L'organisation table désormais sur une contraction de 4,4% du produit intérieur brut (PIB) mondial en 2020, alors qu'il prévoyait en juin une chute de 5,2%.

La récession économique attendue au cours de l'année, en raison de l'impact de la pandémie du coronavirus sur l'économie mondiale sera un peu moins forte que prévue. "Il est essentiel que le soutien des politiques budgétaires et monétaires ne soit pas retiré prématurément". Les grands États de la zone euro connaîtront également un recul moins grave qu'anticipé, qu'il s'agisse de la France (-9,8% plutôt que -12,5%), l'Allemagne (-6% au lieu de -7,8%) ou de l'Italie, qui gagne 2,2 points. Le Brésil, la Russie et l'Inde devraient ainsi se contracter respectivement cette année de 5,8%, 4,1% et 10,3%, tandis que la Chine sera la seule grande économie à progresser en 2020 (+1,9%). "Les projections de croissance sous-entendent de larges écarts de production négatifs et des taux de chômage élevés cette année et en 2021, dans les pays avancés comme dans les pays émergents", indique le FMI.

Mais à l'horizon de la fin 2021, cette perte s'annonce bien plus lourde pour les pays émergents et en développement, de l'ordre de 8,1% par rapport au niveau pré-pandémie contre -4,7% "seulement" pour les économies avancées, précise Gita Gopinath.

Les perspectives sont plus sombres pour les marchés émergents autre que la Chine, souligne-t-il: la contraction de l'activité devrait atteindre 5,7% cette année, un chiffre pire que celui de juin (-5,0%).

Recommande: