Ce 10 octobre, c’est la Journée mondiale de la santé mentale

14 Octobre, 2020, 10:42 | Auteur: Jonathan Ford
  • Santé mentale Toutes les 40 secondes une personne meurt par suicide

La Journée mondiale de la santé mentale, qui a lieu le 10 octobre, est une occasion de sensibiliser le public à ces troubles et de lutter contre la stigmatisation.

"L'investissement dans les programmes de santé mentale aux niveaux national et international, insuffisamment financés depuis plusieurs années, est aujourd'hui plus important que jamais", recommande l'OMS. "À l'Organisation mondiale de la santé, nous sommes heureux de collaborer avec Facebook pour soutenir cet objectif pour la Journée mondiale de la santé mentale de cette année", a déclaré Gabriella Stern, directrice des communications de l'OMS, citée dans le communiqué. "Nous ne pouvons plus fermer les yeux face à la nécessité d'augmenter considérablement les investissements dans la santé mentale".

Alors, cette situation ne peut durer. Et, de manière générale, les gouvernements consacrent en moyenne moins de 2% des budgets de la santé à la santé mentale. Il a noté que ce constat était vrai avant même l'apparition de la Covid-19. Dans les pays à faible revenu ou à revenu intermédiaire, plus de 75% des personnes atteintes de troubles mentaux ne reçoivent aucun traitement.

Aussi, dans les applications de Facebook, un certain nombre de fonctionnalités et de services ont été déployés pour connecter les personnes aux experts et aux ressources nécessaires, notamment un guide numérique de gestion du stress de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), un pack d'autocollants disponible sur l'application "Messenger" conçu avec l'OMS également, un service de prévention du suicide et de l'automutilation grâce au partenariat élargi avec la "Crisis Text Line" et de nouveaux nouveaux guides sur le bien-être mental sur le réseau "Instagram", révèle Facebook. "Les dirigeants mondiaux doivent agir rapidement et résolument pour investir davantage dans des programmes de santé mentale qui sauvent des vies, pendant et après la pandémie", a-t-il ajouté. Ce centre sera disponible dans le monde entier, avec des informations pertinentes au niveau local fournies par des responsables de la santé mentale.

Recommande: