Un nouveau bonus écologique pour le marché de l’occasion — Voitures électriques

13 Octobre, 2020, 11:59 | Auteur: Aubrey Nash
  • Le gouvernement prévoit le déploiement de 100 000 bornes de recharge d'ici fin 2021

Pour rappel, dans le cadre du plan de soutien à la filière automobile, le montant de ce bonus écologique, pour l'achat d'une voiture électrique neuve, est actuellement de 7 000 euros.

Le ministre délégué aux transports, en la personne de Jean-Baptiste Djebbari, a officialisé auprès du journal Le Parisien un nouveau bonus de 1000 euros relatif aux voitures électriques d'occasion. S'ils étaient déjà éligibles à la prime à la conversion, sous conditions de revenus, les véhicules électriques d'occasion pourront désormais prétendre à un bonus écologique: "Un bonus de 1000 € sera créé, partout sur le territoire, sans condition de ressources, pour l'achat d'un véhicule 100 % électrique d'occasion". "Les constructeurs ont aujourd'hui des offres performantes, qui commencent à être abordables", a-t-il souligné.

Un dispositif de microcrédit, bénéficiant de la garantie de l'Etat, doit aussi être déployé pour "financer les quelques milliers d'euros qui étaient jusqu'ici un obstacle à l'achat" pour les ménages les plus modestes, a ajouté M. Djebbari. Le ministre délégué aux Transports confirme également que cette prime à l'achat des véhicules électriques neufs, sera bien rabotée à partir du 1er janvier. Le ministre a annoncé que les DOM allaient bénéficier d'un bonus additionnel de 1 000 euros, considérant les prix plus élevés des véhicules dans les départements d'outre-mer. Début septembre, des bruits de couloir insistants entendus dans l'entourage de Barbara Pompili, Ministre de la Transition écologique, laissaient présager une nouvelle aide financière de 1000 euros pour les véhicules électriques d'occasion. D'autre part, la prime à la casse sera toujours cumulable avec ce bonus.

Cette annonce intervient alors que le gouvernement doit faire un point lundi sur son plan visant à déployer 100.000 bornes de recharge pour les véhicules électriques en France d'ici à fin 2021. L'idée, selon Jean-Baptiste Djebbari, est d'avoir à terme de "grands corridors" bien équipés au niveau européen, en lien avec l'Allemagne et les Pays-Bas notamment.

Plusieurs acteurs de la mobilité ont signé lundi une charte les engageant dans cet "Objectif 100.000 bornes".

Total, Engie et la filiale d'EDF Izivia se sont également engagées sur des objectifs chiffrés.

Le président de la métropole du Grand Paris, Patrick Ollier (LR), a lui annoncé le déploiement de 5.000 bornes, avec 5.000 euros donnés à chaque commune par borne installée. "Il s'échelonnera maintenant de 2000 à 9000 euros, en fonction de la puissance des bornes", promet-il. Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Recommande: