Un commissariat attaqué aux mortiers dans le Val-de-Marne

13 Octobre, 2020, 11:03 | Auteur: Sue Barrett
  • Le commissariat de Champigny-sur Marne attaqué dans la nuit

Dans le nuit de Samedi à Dimanche, le commissariat de Champigny-sur-Marne a été attaqué par une quarantaine d'individus munis de barres de fer. Alors que deux fonctionnaires policiers fument à l'extérieur, une quarantaine d'individus a voulu pénétrer dans le commissariat, en tapant à coups de barres de fers dans la vitre de la porte d'entrée. "On n'est pas passé loin de la catastrophe, les deux policiers ont juste eu le temps de se réfugier dans le sas d'entrée, ce qui a permis de les sauver".

Les faits se sont produits peu avant minuit.

"Les petits caïds n'impressionnent personne et ne décourageront pas notre travail de lutte contre les stupéfiants", a réagi le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin sur son compte Twitter, apportant son soutien aux forces de police.

Cette attaque survient après celle mercredi soir de deux policiers, en civil, blessés par balles à Herblay (Val-d'Oise) alors qu'il étaient en mission. Aucun policier n'a été blessé mais du matériel a été dégradé selon Europe 1.

"Violente attaque hier soir contre le commissariat de Champigny avec des tirs de mortier et divers projectiles".

En ce qui concerne sa volonté d'interdire par la loi la vente en ligne de mortiers d'artifice, le ministre a précisé qu'ils seraient ainsi considérés comme "des armes par destination".

Le président Emmanuel Macron recevra jeudi les syndicats de policiers, a annoncé Gérald Darmanin, qui doit lui-même rencontrer ces organisations mardi. La station est située dans une zone résidentielle connue pour le trafic de drogue et considérée par les autorités comme un quartier hautement prioritaire pour la restauration de l'ordre. Selon lui, la tension a également pu naître après un récent accident de scooter dans le quartier dont "la responsabilité a été imputée à la police nationale alors que ce n'est pas avéré". "Plus personne ne respecte les forces de l'ordre et le gouvernement n'a pas réussi malheureusement à inverser cette tendance", déplore Frédéric Lagache, délégué général du syndicat de police Alliance. Sur les images de cette attaque, qui n'a pas fait de blessé, on voit des mortiers d'artifice exploser devant la façade du commissariat. Les nuiteux encore visés.Véhicules de police dégradés et feux de poubelles. ", s'indigne l'Unité SGP Police FO".

"Ces scènes de guerre, littéralement, sont intolérables", a déclaré la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse sur BFM TV.

Recommande: