GP de France: Quartararo n’a pas tout perdu

13 Octobre, 2020, 12:38 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Fabio Quartararo a déjà gagné trois fois cette saison

Parti de la pole position, Fabio Quartararo (Yamaha) a rapidement perdu du terrain, sa machine n'étant pas à l'aise sur le mouillé.

Si certains sont allés au tapis, tels Valentino Rossi (Yamaha), Franco Morbidelli (Yamaha SRT) et Alex Rins (Suzuki), le leader du championnat s'est lui appliqué à assurer l'essentiel, contrant magnifiquement les attaques de Maverick Vinales (Yamaha) et Joan Mir (Suzuki), deux rivaux directs, dans le dernier tour. Petrucci a devancé les Espagnols Alex Marquez (Honda), le jeune frère du sextuple champion du monde Marc Marquez, et Pol Espargaro (KTM). Elle lui permet surtout de montrer qu'il est revenu au premier plan avec sa victoire fin septembre en Catalogne après le passage à vide connu après ses deux succès initiaux en début de saison. "Je souhaitais beaucoup mieux mais je peux être content de ma course sur le mouillé, a confié le Français dans des propos recueillis par l'AFP".

Les températures fraiches pendant le weekend posaient déjà des problèmes pour les pilotes qui peinaient à faire chausser suffisamment leurs pneus pour en augmenter l'adhérence.

Une pluie inattendue a bouleversé tous les plans des écuries. Johann Zarco, lui, a terminé cinquième.

Dans de telles conditions, la prudence était de mise et Fabio Quartararo, plutôt que de jouer les premières places, est resté très prudent. Fabio Quartararo doit finalement se contenter d'une neuvième place, alors que Johan Zarco va chercher une belle 5ème place. "Son dauphin, Joan Mir (Suzuki), qui ne compte que 8 points de retard sur le Français, n'a pas réussi à se sortir de la Q1 et partira en 14e position sur la grille, ce dimanche".

Après le report de l'épreuve initialement du Mans prévue en mai, la volonté des organisateurs français a "toujours été de maintenir le Grand Prix de France dans ce calendrier 2020 totalement remanié", rappelle Claude Michy, promoteur du GP. Quelque 5 000 spectateurs payants seront admis dans les tribunes du circuit Bugatti dans de strictes conditions sanitaires en raison de la pandémie de covid-19.

Recommande: