Covid-19: le virus " peut survivre 28 jours sur des surfaces "

13 Octobre, 2020, 03:45 | Auteur: Jonathan Ford

Des chercheurs de l'agence scientifique nationale australienne (CSIRO) assurent que le coronavirus serait extrêmement résistant sur certaines surfaces, lorsque les objets sur lesquels il se trouve sont conservés dans un environnement frais et sombre.

Le virus responsable de la COVID-19 peut demeurer contagieux sur des surfaces pendant 28 jours. Les chercheurs australiens ont découvert qu'à 20 °C le Sars-CoV-2 peut survivre jusqu'à 28 jours sur du verre, de l'acier et des billets en polymère. "Le temps de survie du virus diminue à mesure que la température augmente", notent les chercheurs, qui ont soumis le coronavirus à 30 ou 40 degrés. A cette température, il n'est plus actif après 16 heures sur du coton.

Le virus reste plus longtemps sur les surfaces lisses que sur les surfaces poreuses.

L'étude montre que le virus résisterait bien plus longtemps sur les surfaces non poreuses telles que les smartphones et les billets de banque que ce que l'on pensait. Mais il existe pourtant bien un risque, car si une personne " peu soigneuse avec ces matériaux les touchait, puis léchait vos mains ou touchait vos yeux ou votre nez, vous pourriez être infecté plus de deux semaines après leur contamination", a-t-il expliqué.

M. Drew a émis des réserves notamment, parce que cette étude a été menée avec des niveaux fixes de virus, correspondant probablement au pic d'une infection, et en l'absence d'exposition à une lumière ultraviolette pouvant rapidement altérer le virus. De plus, l'humidité du laboratoire est fixée à 50%, car au-delà, le virus perd en férocité. Un aspect qui varie en fonction du virus, comme l'indique justement le professeur Trevor Drew de l'ACDP (Australian Centre for Disease Preparedness), "la durée pendant laquelle ils peuvent survivre et rester infectieux dépend du type de virus, de la quantité, de la surface, des conditions environnementales et de la manière dont il est déposé - par exemple, le toucher par opposition aux gouttelettes émises par la toux ".

Selon la CSIRO, le virus se propagerait essentiellement dans l'air, mais d'autres recherches sont nécessaires pour mieux comprendre son mode de transmission par les surfaces. Cependant, l'étude " peut néanmoins aider à expliquer pourquoi, même lorsqu'il n'y a plus de personnes contagieuses, il arrive que (l'épidémie) revienne même si le pays est considéré comme exempt de virus ", a-t-il conclut.

Recommande: