Bernard Tapie en difficultés financières : "Ils ont voulu me couper l'électricité"

13 Octobre, 2020, 11:20 | Auteur: Sue Barrett
  • Bernard Tapie

Lundi 21 septembre, un technicien d'Enedis se présente à l'hôtel particulier de Bernard Tapie dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés à Paris.

Révolté par cette décision, Bernard Tapie décroche son téléphone et demande à parler à un responsable d'Enedis. Les finances de l'ancien ministre de François Mitterrand sont, en effet, dans le rouge depuis qu'il doit rembourser 404 millions d'euros à l'État, suite à l'arbitrage contesté de la revente d'Adidas par le Crédit Lyonnais.

A deux jours de son audience devant le tribunal correctionnel, Bernard Tapie a reçu la visite d'un technicien qui venait lui couper l'électricité. "Je l'invite à entrer, je lui offre un café et il m'explique qu'il est mandaté par EDF pour me couper l'électricité". Le 30 avril dernier, le tribunal de Bobigny prononçait une liquidation judiciaire à l'encontre de la société Groupe Bernard Tapie, détenue par l'homme d'affaires. C'est l'étonnante histoire qu'il raconte ce mardi 22 septembre dans les colonnes du Parisien. Je lui ai expliqué que la liquidation judiciaire de mes biens n'est pas définitive et, qu'en plus, je paie moi-même mes factures de gaz et d'électricité.

"C'est fou, ils ont essayé de me couper l'électricité ", s'emporte Bernard Tapie en colère contre ses créanciers du CDR, structure chargée de gérer le passif du Crédit lyonnais et le mandataire judiciaire qui a ordonné l'intervention.

Selon Le Parisien, l'homme d'affaires voit dans cet acte une nouvelle preuve d'acharnement de ses adversaires.

"Le technicien Enedis a exposé le problème à sa hiérarchie qui a, dans la foulée, annulé cette résiliation précoce du contrat EDF de Bernard Tapie".

Bernard Tapie, 77 ans, qui se bat contre un cancer métastasé, raconte au Parisien qu'il l'a laissé rentrer.

Recommande: