5G : une première journée d'enchères très tactique

01 Octobre, 2020, 06:52 | Auteur: Aubrey Nash
  • Première enchères 5G pas de questions de santé estime Cédric O

Entre mardi et mercredi, un changement a cependant été noté, l'augmentation progressive de la valeur du bloc de 10 MHz.

Comme le rappellent les Échos, les opérateurs ont payé très cher en Italie et en Allemagne pour les fréquences -environ 6,5 milliards au total dans chaque pays-, ce qui a limité leur capacité à investir dans la couverture 5G. Après quatre tours, les opérateurs n'étaient se s'étaient pas encore départagés.

Les opérateurs télécoms ont manifestement été prudents lors de la première journée des enchères 5G qui vient de se terminer ce mardi. Techniquement, la 5 G doit utiliser d'abord la bande allant de 3,4 à 3,8 gigahertz (GHz) sur le spectre électro/magnétique des différentes bandes de fréquences. En effet, il se pourrait que plusieurs tours d'enchères pour ces blocs dédiés à la 5G aient encore lieu, et entre chacun d'entre eux, le prix d'un bloc augmentera de 3 millions d'euros.

À l'issue de cette première journée d'enchères, les pions ont déjà été placés par les quatre opérateurs français à l'issue des quatre premiers tours.

Ce petit manège devrait se dérouler encore quelques jours jusqu'à l'attribution des 110 MHz de fréquences.

Chaque journée d'enchères peut comporter jusqu'à huit tours. Là, les opérateurs peuvent dire: " On est prêt à déployer, mais quelles sont les garanties pour qu'on puisse le faire dans de bonnes conditions? ". En additionnant chacune des réponses, la somme demandée grimpera alors de 3 millions d'euros, la question sera répétée à chaque fois à Orange, Bouygues, Free et SFR". Ils totalisent toujours 13 blocs pour seulement 11 blocs disponibles. Enfin, bon dernier, Free semble vouloir jouer la prudence sur la 5G et ne s'est positionné que pour deux blocs de fréquence. Chaque opérateur est informé du nombre de blocs demandé par ses concurrents, afin de pouvoir ajuster sa stratégie.

L'originalité de cette nouvelle étape de l'appel d'offres pour la 5G repose dans son mode d'enchère " ascendante multi-tour", comme l'explique l'Arcep. Pour cette seule journée d'enchère, l'État a gagné près de 200 millions d'euros supplémentaires par rapport au prix de départ des blocs. Il ne s'agit donc pas des ondes millimétriques qui arriveront plus tard en France. Dès que les opérateurs auront acheté le droit d'utilisation de ces fréquences, une deuxième phase commencera pour savoir quel opérateur aura droit à quelle bande de fréquence spécifiquement.

Recommande: