La baisse du bonus écologique inscrit au budget 2021 — Voitures électriques

29 Septembre, 2020, 17:42 | Auteur: Aubrey Nash
  • A partir du 1er janvier le seuil de déclenchement du malus sera abaissé à 131 grammes de CO2 émis par kilomètre puis devrait passer à 123 grammes en 2022

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire l'avait annoncé dans "Les Echos " dès la semaine dernière, mais les représentants du secteur redoutaient un revirement de dernière minute. Celle-ci passera à 6.000 euros pour toute l'année 2021 et à 5.000 euros pour l'année 2022, pour un véhicule de moins de 45.000 euros.

Lors de la présentation du projet de budget 2021, le ministère de l'Économie a confirmé la baisse du bonus de 7000 € pour l'achat d'un véhicule électrique. Le gouvernement maintient également une prime de 2.000 euros pour tous les véhicules hybrides rechargeables jusqu'à la fin de l'année 2020. En revanche, aucune projection sur 2022.

L'ensemble de ces dispositifs disposera d'une enveloppe globale de 500 millions d'euros, sur un total de 1,9 milliard prévu dans le plan de relance pour soutenir la demande en véhicules propres. Le ministre de l'Économie a indiqué que l'État français maintiendrait "la prime à la conversion généreuse de 3 000 euros pour les ménages modestes". Près de 55.000 véhicules électriques ont été vendus depuis le début de l'année. Ce seuil devrait ensuite de nouveau diminuer à 123 g/km de CO2 pour le barème 2022. Pour 2021, celui-ci passe de 138 à 131 g/km de CO2.

Souvenez-vous, en 2020, le malus écologique a atteint, en WLTP, à partir du 1er mars dernier, un montant de 20 000 € pour des émissions de CO2 supérieures ou égales à 213 g/km.

Quant à une accalmie en 2022, n'y pensez pas un seul instant.

Si le malus va plafonner à 40 000 € pour un véhicule émettant plus de 225 g/km de CO2 en 2021, il atteindra la coquette somme de 50 000 € en 2022. Autant dire que le marché des sportives 100% thermiques devrait prendre une sévère claque, sinon un coup d'arrêt définitif sur tous les segments encore "accessibles".

Dans ce projet de loi de finances 2021, un crédit d'impôt spécifique sera proposé afin de favoriser l'installation de bornes de recharge de véhicules électriques sur les places de stationnement résidentiel. A la pompe, le tarif réduit de l'E10 (le carburant qui comprend jusqu'à 10% d'éthanol) va progressivement être supprimé, avec l'alignement sur deux ans des trois tarifs de taxe sur les carburants (TICPE), le SP95, le SP95 E10 et le gazole.

Recommande: