Trump réclame que Biden fasse un test antidopage pour le débat

28 Septembre, 2020, 06:34 | Auteur: Lynn Cook
  • ASSOCIATED PRESS Le candidat démocrate à la présidentielle américaine Joe Biden

Ce premier débat interviendra alors que Donald Trump est en retard dans les sondages pour la présidentielle du 3 novembre. Ses performances lors des débats ont été INEGALES comme jamais, pour dire les choses gentiment.

"J'ai payé beaucoup, et j'ai payé beaucoup d'impôts sur le revenu au niveau de l'Etat aussi", a-t-il ajouté sans plus de précisions. Seules les drogues auraient pu causer cet écart??? Selon lui, le président applique les recettes du chef de la propagande nazi Joseph Goebbels: " Vous dites un mensonge encore et encore, vous le répétez, le répétez, le répétez, pour que cela devienne un fait acquis.

Mais Trump, 74 ans, a décrit à plusieurs reprises Biden, 77 ans, comme mentalement inapte et a suggéré à plusieurs reprises ces dernières semaines sans aucune preuve que l'ancien vice-président utilise peut-être des médicaments non spécifiés pour améliorer ses performances.

Interrogé en conférence de presse, Joe Biden s'est refusé, en souriant, à tout commentaire sur ce sujet.

Donald Trump lui-même ne cesse de railler l'absence de dynamisme de son rival, qu'il surnomme "Joe l'endormi", voire de suggérer une forme de sénilité.

Le démocrate qui, au nom des précautions sanitaires liées à la pandémie de Covid-19, mène une campagne plus discrète que celle tambour battant du républicain et ne s'expose que rarement à la contradiction, sera comme rarement sous les projecteurs.

Connu pour ses dérapages et gaffes, le candidat démocrate, qui continue de souffrir parfois de courts instants du bégaiement qui a empoisonné sa jeunesse, a jusqu'ici balayé ces accusations.

"Je m'attends à des attaques directes, essentiellement des attaques personnelles, c'est tout ce qu'il sait faire", a-t-il ajouté au sujet du président sortant républicain.

Donald Trump entend arriver au débat auréolé, auprès de sa base, du choix d'Amy Coney Barrett, une magistrate connue pour ses convictions religieuses traditionalistes, pour siéger à la Cour suprême à la suite du décès de la juge progressiste Ruth Bader Ginsburg.

Debout à ses côtés, il a prédit une confirmation " rapide " par le Sénat, où son camp républicain dispose de la majorité.

Joe Biden a lui réitéré son appel au Sénat à ne "pas se prononcer" avant l'élection présidentielle, conscient que cette nomination devrait renforcer la majorité conservatrice au sein de cette institution-clé qui tranche les grands débats de société.

La colistière de Joe Biden, Kamala Harris, a accusé les Républicains de vouloir " détruire " l'Obamacare, la loi d'assurance santé adoptée sous la présidence démocrate de Barack Obama, et " revenir " sur l'arrêt historique qui a reconnu en 1973 un droit constitutionnel des femmes à avorter.

" Nous sommes toujours au milieu de la pire crise sanitaire mondiale depuis un siècle ", " et pourtant l'administration Trump demande à la Cour suprême d'abroger tout l'Affordable Care Act ", a encore dénoncé le candidat démocrate, estimant que cela risquerait à l'avenir de priver d'assurance de nombreux malades qui auront eu le Covid-19.

Recommande: