Coronavirus: L'Afrique a été épargnée selon l'OMS

28 Septembre, 2020, 06:28 | Auteur: Lynn Cook
  • Covid-19 en Afrique : Le nombre de nouveaux cas et décès continue de baisser

Les derniers chiffres montrent que près de 1,5 million de personnes en Afrique ont été confirmées comme ayant contracté le coronavirus, avec environ 35 000 décès. Mais plus de six mois après le premier cas en Afrique, les ravages attendus ne se sont pas produits et le nombre de cas diminue dans la plupart des pays.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui avait prédit l'hécatombe en Afrique n'a toujours pas compris pourquoi le continent n'est pas durement touché par l'épidémie du nouveau coronavirus.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) cherche comprendre ce phénomène et a lancé, jeudi 24 septembre 2020, une recherche pour détailler les premières pistes pouvant expliquer cette situation. Car, après avoir comparé le code génétique de plusieurs échantillons de SARS-CoV-2 en Afrique, il apparaît que le virus est semblable à celui qui circule dans le vieux continent. Alors, comment expliquer que le continent échappe en grande partie à la pandémie?

Une première explication viendrait de l'âge de la population, selon le Dr Matshidiso Moeti, directrice de l'OMS en Afrique. Depuis le 20 juillet, l'Afrique a connu une baisse soutenue des nouveaux cas de Covid-19.

Le CDC Afrique a également indiqué que le nombre de personnes qui ont guéri du virus infectieux à travers le continent a atteint à ce jour 1.184.645. Et il y a d'autres facteurs: la mobilité internationale, la capacité à se déplacer à l'intérieur des pays, les réseaux routiers, le nombre de voiture par habitant. "Il n'est pas possible d'adopter des approches généralisées à la Région ou aux pays", a déclaré Dr Moeti. Matshidiso Moeti estime ainsi que le fait que les seniors vivent dans la maison familiale en Afrique et non pas réunis au sein de maisons de retraite, a pu éviter des foyers de contagion. "Le virus se transmet peu en extérieur". Et l'Afrique a une part importante de population rurale qui passe du temps en extérieur. Nous venons aussi de commencer une grande étude sur l'immunité croisée au Zimbabwe pour savoir si l'exposition à six autres coronavirus protège la population au SARS-CoV-2.

"Bien que des cas ne soient pas répertoriés, cela n'affecte pas les décès attribués à la Covid-19 dans la région".

En dépit de son cas spécifique de zone moins atteinte, comparée à l'Europe, l'Amérique et l'Asie, l'Afrique n'a malheureusement pas conduit des approches économiques propres adoptant le confinement à l'européenne qui se sont révélées coûteuses.

Car d'après les perspectives du début de la pandémie, beaucoup estimaient que l'Afrique allait enregistrer des millions de morts du fait de la pauvreté et de systèmes de santé faibles.

Toutefois, une quinzaine de pays ont signalé une augmentation du nombre de cas dont le Niger (350%), le Soudan du Sud (80%), la République du Congo (65%), le Tchad (62%) et le Mali (55%).

Recommande: