Les Grands Prix moto en Autriche marqués par deux gros accidents

27 Septembre, 2020, 04:16 | Auteur: Ruben Ruiz

Pendant le huitième tour de la course le motocycliste français s'est accroché à pleine vitesse avec l'Italien Franco Morbidelli.

Après avoir entendu toutes les parties et examiné toutes les pièces disponibles, le collège des commissaires sportifs - composé notamment de l'ancien pilote Freddie Spencer - a décidé de sanctionner le pilote français, jugé auteur d'un comportement irresponsable.

"Après examen, il a été déterminé qu'il y a des preuves de pilotage irresponsable de la part de Johann Zarco qui a été en conséquence sanctionné", a indiqué la Fédération internationale de motocyclisme (FIM) dans un communiqué.

La direction de course MotoGP s'est assurée que les protections de bord de piste installées dans le virage 3 du Red Bull Ring soient étendues pour le Grand Prix de Styrie de ce week-end. Pris en charge par Ducati, le pilote Avintia sera opéré mercredi en Italie, à Modène, par le chirurgien qui s'est occupé le mois dernier de la clavicule d'Andrea Dovizioso.

En attendant, Johann Zarco devrait peut-être rater les essais du vendredi. J'ai pu le dépasser dans la ligne droite, j'étais déjà bien devant et, au moment du freinage, je me suis déporté sur la droite et c'est là où nous nous sommes heurtés. "Je ne pouvais rien faire de mieux et, étant donné que je n'ai rien fait de digue, je pense que ce serait absurde de me pénaliser".

Si dans un premier temps Morbidelli a accusé Zarco d'être "à moitié un assassin", il s'est présenté aujourd'hui en étant plus lucide sur ses propos.

À la surprise générale, Zarco a enregistré des résultats excellents avec Avintia, dont une pole position en République Tchèque suivie d'une 3e place en course.

"Si vous mettez une protection à cet endroit et que vous la prolongez, que se passe-t-il si l'on sort de la piste?"

Alors oui remercier le destin d'avoir éviter à ces quatre pilotes la perte de leur vie ou un très grave accident est une évidence, il reste, je n'évoque ici aucune responsabilité des coureurs, à regarder le dessin de la piste d'Hermann Tilke.

Face au tir de barrage, Johann Zarco tente de se défendre: "Je ne sais pas ce qui s'est passé". Considéré il y a deux ans comme l'un des grands espoirs de la discipline après deux titres de champion du monde Moto2 et plusieurs pole positions et podiums en MotoGP, ses 18 derniers mois ont été difficiles.

Recommande: