Coronavirus - Brésil : le carnaval de Rio reporté, les festivités de rues autorisées ?

27 Septembre, 2020, 07:47 | Auteur: Lynn Cook
  • Coronavirus: le point sur la pandémie

Les organisateurs de cet évènement, fête la plus populaire au Brésil, ont annoncé jeudi que l'édition 2021 prévue en février, est reportée sine die.

Castanheira a ajouté que le carnaval pourrait être reporté jusqu'en janvier 2022 afin de ne pas interférer avec le carnaval suivant. Nous ne pouvons tout simplement pas le faire en février. "Les écoles de samba n'auront ni le temps ni les ressources financières et organisationnelles pour être prêtes pour février", a déclaré le président de la Ligue indépendante des écoles de samba de Rio de Janeiro à l'issue de la réunion des dirigeants.

" Ce n'est pas une annulation, mais un report ", ont assuré les organisateurs qui disent chercher " une solution alternative, quelque chose à faire quand la sécurité sanitaire " le permettra.

Le journal Le Figaro rapporte que cette mesure s'applique uniquement à la compétition des écoles de samba, qui se déroule sur l'emblématique Sambodrome de la Ville merveilleuse. La décision est prise à l'heure où le Brésil déplore environ 140 000 morts dues au Covid-19. En revanche, les autorités municipales n'ont pas encore indiqué si les festivités de rue seraient autorisées.

Quid des "blocs" de rue défilant dans les quartiers? Près de 4,7 millions de personnes ont été contaminées. Selon les données fournies par le gouvernement de l'État de Rio de Janeiro, la ville de Rio a officiellement enregistré près de 100 000 personnes infectées, et plus de 10 000 patients morts jusqu'à présent.

Le carnaval de São Paulo de 2021, lui, avait été reporté sine die dès le 24 juillet, y compris le défilé des "blocs".

Les treize meilleures écoles de samba du Brésil paradent devant plus de 90.000 résidents, touristes et célébrités durant le carnaval, dont la date change chaque année puisqu'il précède la période catholique du carême. La dernière édition a attiré 120.000 personnes pour admirer les écoles de samba au Sambodrome de l'Anhembi, tandis que les "blocs" ont drainé plus de 15 millions de fêtards, selon le maire, Bruno Covas. Aucune nouvelle date n'a été avancée.

Une danseuse de l'école de samba Mocidade Independente de Padre Miguel dans le Sambodrome lors du carnaval de Rio de Janeiro, le 24 février 2020.

Recommande: