Coronavirus: le gouvernement français annonce de nouvelles restrictions

24 Septembre, 2020, 12:11 | Auteur: Jonathan Ford
  • « Alerte maximale » Covid en Guadeloupe : bars et restaurants fermés dès samedi - Le point sur le Coronavirus en Martinique

Elle fera passer plusieurs métropoles, dont Paris, en catégorie "super-rouge" ou "écarlate", ce qui induira une série de nouvelles restrictions sanitaires, a-t-on appris de source gouvernementale. Pour rappel, le département du Rhône est dans le rouge, en zone de circulation active du virus, depuis le 1er septembre. Avec la possibilité, pour les préfets, de prendre des mesures complémentaires.

La carte de l'état d'urgence sanitaire présentée par Olivier Véran. Paris ou Marseille pourraient notamment être concernées.

Ces limitations portent sur la taille des rassemblements autorisés, les visites dans les Ehpad, les fermetures ou réductions d'horaires des bars.

Gabriel Attal a également évoqué la possibilité de nouvelles mesures d'aides si des secteurs économiques étaient impactés par le tour de vis sanitaire.

Une nouvelle cartographie de l'épidémie devrait induire de nouvelles mesures restrictives pour les zones les plus touchées, indique l'AFP.

"Sur 100 tests réalisés, nous sommes à 6 % de positivité".

A partir de samedi, dans ces deux zones en "alerte maximale", tous les bars et les restaurants seront fermés ainsi que l'ensemble des établissements recevant du public (hormis ceux respectant des protocoles stricts comme les théâtres, les musées, les cinémas.). Dans ces zones, les rassemblements de plus de 10 personnes dans l'espace public seront également interdits, tout comme les fêtes locales ou étudiantes. Cette nouvelle implique la fermeture totale des bars et restaurants. "Nous, nous appelons à la vigilance: nous allons vivre longtemps avec ce virus, il faut faire quelque chose de vivable". Alors que les marqueurs de l'épidémie de Covid-19 s'aggravent, Olivier Véran a tenu sa conférence de presse hebdomadaire mercredi 23 septembre, dévoilant des nouvelles mesures très attendues dans l'Hexagone. Cette hausse du nombre des contaminations détectées s'explique en partie par la forte augmentation du nombre des tests réalisés dans certains pays d'Europe, comme en France (plus d'un million de tests par semaine).

19 % des patients actuellement placés en réanimation en France le sont en raison d'une infection au Covid-19, soit près de 950 personnes, et 6 000 personnes contaminées sont hospitalisées.

Recommande: