Coronavirus : le bilan s'élève à 31.416 morts, l'épidémie progresse en France

24 Septembre, 2020, 13:10 | Auteur: Lynn Cook
  • De nouveau plus de 13.000 nouveaux cas en 24h                Sputnik. Dominique Butin

La région Europe de l'OMS a connu la plus forte augmentation des décès au cours de la semaine écoulée (+27% par rapport à la semaine précédente).

L'épidémie de coronavirus se propage en France.

A l'exception de l'Afrique, toutes les régions ont fait état d'une augmentation des cas du 14 au 20 septembre.

"La situation continue globalement de se dégrader, dans certains territoires, et les conséquences sanitaires, en particulier le niveau de tension hospitalière, exigent que nous prenions des mesures supplémentaires", a déclaré le ministre de la Santé Olivier Véran pour expliquer ces décisions, les plus strictes prises depuis la fin du confinement généralisé de la population le 11 mai.

En Espagne, un des pays européens les plus touchés, la région de Madrid, qui y est redevenue l'épicentre de la pandémie, va annoncer vendredi l'extension des mesures de restriction de la liberté de circulation à d'autres zones afin de tenter de freiner les contagions. Le ministre de la Santé Salvador Illa a appelé hier tous les Madrilènes à limiter leurs mouvements et contacts à "l'essentiel".

La pandémie a fait plus de 965.760 morts dans le monde depuis fin décembre, et plus de 31,3 millions de cas ont été comptabilisés, selon un bilan établi mardi par l'AFP à 11H00 GMT.

Aux Etats-Unis, à six semaines de l'élection présidentielle, le pays a franchi mardi le cap symbolique des 200 000 morts, selon l'université Johns Hopkins. Les États-Unis sont le pays le plus affecté tant en nombre de morts que de cas, avec 200 005 décès pour 6,9 millions de cas recensés. Au moins 2 615 949 personnes ont été déclarées guéries.

Dans une première étape, "6.000 citoyens (saoudiens) et résidents (étrangers) du royaume seront autorisés chaque jour à faire la Omra, à partir du 4 octobre", indique le ministère dans un communiqué publié par l'agence de presse officielle saoudienne SPA.

Lors d'un discours également pré-enregistré, le président chinois Xi Jinping a souligné que "la Chine n'avait pas l'intention d'entrer dans une guerre froide".

Recommande: