Breonna Taylor : un policier poursuivi… mais pas pour homicide

24 Septembre, 2020, 15:05 | Auteur: Lynn Cook
  • Breonna Taylor: Aucune accusation d'homicide pour les officiers impliqués

De nouvelles manifestations anti-racistes ont éclaté dans les rues de Louisville dans le Kentucky après l'annonce par la justice américaine de ne pas inculper les policiers impliqués dans la mort de Breonna Taylor. Cependant, une enquête du FBI est toujours en cours pour déterminer si les quatre hommes n'ont pas enfreint les lois fédérales au cours de cette enquête.

Comme le rapporte l'AFP, les manifestants ont exprimé leur colère du fait qu'aucune poursuite pour homicide n'ait été retenue contre les trois agents ayant fait irruption au mois de mars chez Breonna Taylor, touchée mortellement par balles lors de l'opération.

Plus tôt, quelques centaines de personnes rassemblées sur Jefferson Square, une place du centre-ville, avaient été dispersées par la police peu avant l'heure du couvre-feu, instauré à 21H00 locale (01H00 GMT jeudi). Aux USA, alors que le pays est secoué depuis plusieurs mois par des manifestations antiracistes suite aux violences policières envers les noirs, les autorités de Louisville ont annoncé l'inculpation d'un des 3 policiers impliqués dans une affaire de meurtre d'une afro-américaine, mais...

Le procureur avait ensuite annoncé qu'un policier sur les trois était mis en examen pour " mise en danger de la vie d'autrui ", car il avait tiré sur l'appartement des voisins de la victime.

"L'avocat de la famille de la jeune femme, Ben Crump, a dénoncé dans un communiqué une décision " scandaleuse et insultante " qui est selon lui " un nouvel exemple d'absence de responsabilité pour le génocide des gens de couleur perpétré par des policiers ".

Un suspect a été arrêté et les deux policiers se trouvent dans un état stable, a ajouté Robert Schroeder, refusant de donner davantage de détails. Licencié par la police de Louisville en juin, il risque jusqu'à quinze ans de prison.

Selon les médias locaux, Brett Hankison s'est présenté dans une prison de la région puis a été remis en liberté après avoir payé une caution fixée à 15.000 dollars, une somme très basse comparée à d'autres cas similaires.

L'agent Hankison a tiré dix balles dont plusieurs ont terminé leur course dans l'appartement voisin de celui de Breonna Taylor, " mettant trois personnes en danger grave de blessures physiques ou de mort", a expliqué le procureur de l'Etat Daniel Cameron.

"Selon la loi du Kentucky, l'usage de la force par des officiers [Jonathan] Mattingly et [Myles] Cosgrove avait raison de se protéger ", a déclaré Daniel Cameron, le petit ami de Breonna Taylor, Kenneth Walker, qui a tiré sur le premier, pensant qu'il avait affaire à des cambrioleurs dans son appartement. "Cette justification nous empêche de poursuivre des poursuites pénales pour la mort de Mlle Breonna Taylor".

"Ma soeur, le système pour lequel tu travaillais si dur t'a laissée tomber", a réagi sur Instagram Juniyah Palmer, la soeur de Breonna Taylor. Un important dispositif policier était en place et plusieurs personnes ont été arrêtées dès l'après-midi.

"Je sais que ces charges annoncées aujourd'hui ne satisferont pas tout le monde", a-t-il admis, avouant avoir eu "une discussion difficile" avec la famille de Breonna Taylor.

Recommande: