L’UFC-Que Choisir dépose plainte pour obsolescence programmée — Nintendo

22 Septembre, 2020, 13:52 | Auteur: Lynn Cook
  • Selon l’UFC Que Choisir deux causes sont à l’origine de la panne: une usure prématurée des circuits imprimés et un défaut d’étanchéité qui entraîne une quantité inqui

Dans le cadre de son combat contre l'obsolescence organisée, et après avoir analysé les manettes Switch dans le cadre d'un test laboratoire, l'UFC-Que Choisir porte plainte auprès du Procureur de la République, ce jour, contre Nintendo pour obsolescence programmée. En novembre dernier, l'association de consommateurs pointait déjà du doigt "des dysfonctionnements affectant les manettes Switch " et suite à ce signalement, elle aurait reçu plus de 5 000 messages en 48 heures de clients également insatisfaits des manettes de la console.

Bien que Nintendo France ait réagi positivement en proposant aux joueurs de faire réparer gratuitement leurs manettes (en remplissant un formulaire en ligne), il semble que cette démarche n'ait pas suffi à l'Union Fédérale des Consommateurs, qui décide maintenant d'attaquer directement Nintendo en justice.

65 % des consommateurs victimes ont constaté cette panne moins d'un an après l'achat des manettes. Elle apparaît quel que soit le profil ou l'âge du joueur, même en jouant moins de 5h par semaine. 25 % des consommateurs ont même vu la panne survenir dans les 6 mois après l'achat, malgré la faible utilisation de la console. Dans cette attente, l'organisation appelle tous les consommateurs à contacter le service après-vente de Nintendo pour obtenir une réparation gratuite de leur manette défectueuse, et à leur signaler tous refus.

En effet, dans l'ensemble des échantillons analysés, les experts sont unanimes.

L'objectif de la plainte reste que Nintendo se penche réellement sur le problème, pour lequel le PDG Shuntaro Furukawa s'était excusé en juin dernier, de manière à proposer un produit irréprochable. Pour cause, leurs manettes sont défectueuses bien vite.

La nature de la panne, sa fréquence d'apparition auprès des joueurs, la durée de vie limitée de ces produits, et l'inertie de Nintendo pourtant informée du dysfonctionnement... sont autant de caractéristiques qui indiquent que Nintendo s'adonne à des pratiques d'obsolescence programmée.

"Le dysfonctionnement étant connu depuis 3 ans, il est indispensable que le géant nippon suive désormais un scénario curatif plutôt que correctif", estime l'association. L'association française de la consommation UFC-Que Choisir avait mis en demeure - une invitation à corriger le problème évoqué sous peine d'être convoqué au tribunal - Nintendo pour obsolescence programmée. Il serait ironique de constater que le père du célèbre plombier ne parvienne pas à colmater un problème d'étanchéité de ses manettes...

Recommande: