Démission de Pierre Person, numéro 2 de LREM, pour créer "un électrochoc"

22 Septembre, 2020, 00:26 | Auteur: Lynn Cook
  • France Démission du numéro 2 de LREM

Il regrette un parti "resté dans la logique de 2017 ", à l'organisation "repliée sur elle-même ". Il reste membre du groupe parlementaire.

Pierre Person estime que LREM traverse "une phase difficile" après l'"échec" des municipales et veut susciter un "sursaut interne" pour les "militants" marcheurs qu'il pense victimes d'un certain "désenchantement". Il en reste adhérent mais appelle les autres membres de la direction à faire de même pour renouveler les cadres et relancer les débats au sein du mouvement qui, selon lui, ne permet "ni de mener le rassemblement, ni de produire des idées neuves". "Il doit avoir sa propre raison d'être, sans porter uniquement en "copier-coller" le message du gouvernement", insiste le député. Il invite donc "tous ceux qui veulent bâtir les succès de demain à quitter eux aussi leurs fonctions à la tête du parti pour écrire une nouvelle page".

Le député de Paris et délégué général adjoint de La République en marche annonce lundi 21 septembre dans un entretien au Monde qu'il démissionne, estimant que le parti présidentiel n'est pas en mesure d'affronter la nouvelle étape du quinquennat.

Interrogé pour savoir s'il remet en cause la gestion du délégué général Stanislas Guerini, il relève qu'"une simple réorganisation de la direction est prévue " lors du bureau exécutif de lundi soir. Stanislas Guerini doit-il quitter son poste?

Selon plusieurs sources interrogées par l'AFP, Marie Guevenoux, députée LREM ex-LR et ex-juppéiste, devrait être intronisée numéro 2 du parti ce lundi soir lors d'un bureau exécutif. Le sujet n'est pas personnel mais politique. Alors que le parti présidentiel sort dimanche de six très mauvaises législatives partielles, subit des défections dans son groupe à l'Assemblée nationale et voit la montée grandissante de l'influence du Modem, il doit maintenant faire face à la démission de son numéro deux.

" Je ne vous dis pas que c'est parfait aujourd'hui (...), évidemment qu'il faut qu'on arrive à réussir notre ancrage local et qu'on trouve un mode d'organisation interne qui permette à chacun de participer, produire des idées", mais LREM est " un jeune parti", a-t-il soutenu.

Recommande: