Un possible cas de dengue autochtone — Gard

21 Septembre, 2020, 05:37 | Auteur: Jonathan Ford
  • Trois nouveaux cas

Les services de l'Agence Régionale de Santé Occitanie alertent ce vendredi après-midi sur un éventuel cas autochtone de dengue, dans le Gard. La personne aurait contracté la maladie en étant en contact avec un proche qui revenait d'une zone où le virus circule activement.

Les opérations de démoustication "se poursuivent en cette fin de semaine et la semaine prochaine", précise l'ARS. Ces 2 personnes ont été prises en charge et selon l'ARS, leur état de santé n'inspire pas d'inquiétude. Le plus souvent bénigne, la maladie provoque une forte fièvre d'apparition brutale, de douleurs musculaires ou articulaires, de douleurs oculaires, de fatigue ou encore de maux de tête. La dengue, dont les symptômes sont proches de ceux de la grippe, se transmet par l'intermédiaire de la piqûre d'un moustique tigre lui-même infecté.

Hormis le premier, tous ont été détectés "dans le cadre des investigations en porte-à-porte" de l'ARS, Santé Publique France et des services municipaux, ou grâce à la sensibilisation des médecins de la zone, invités à signaler immédiatement tout cas suspect.

Pour éviter une éventuelle propagation du virus, des mesures renforcées de prévention sont mises en œuvre à proximité du cas et de la zone concernée. Cette action ciblée de démoustication s'accompagnera d'une campagne d'information préalable des riverains.

Une enquête épidémiologique de proximité sera réalisée auprès du voisinage afin d'identifier d'éventuelles autres personnes malades, après confirmation du cas autochtone par le centre national de référence.

Couvrir les petites piscines hors d'usage et évacuer l'eau des bâches ou traiter l'eau (javel, galet de chlore, etc.).

Par ailleurs, l'élimination des lieux de repos des moustiques adultes est également préconisée en débroussaillant les herbes hautes et les haies, en élaguant les arbres, en ramassant les fruits tombés et les débris végétaux, en limitant l'arrosage et globalement en entretenant les jardins. A cet effet, il est conseillé de: - porter des vêtements amples et couvrants - utiliser un répulsif cutané, conseillé par votre pharmacien, sur les zones de peau découvertes - équiper portes et fenêtres de moustiquaires - dormir sous moustiquaires.

Une personne voyageant dans un pays où la dengue, le chikungunya ou le Zika sont présents développe une de ces maladies en se faisant piquer par un moustique porteur d'un de ces virus, puis revient dans son pays de résidence. " Concrètement, c'est un cas importé qui est à l'origine de cette contamination".

Recommande: