Gérald Darmanin veut poursuivre le rappeur Freeze Corleone pour "apologie du nazisme"

19 Septembre, 2020, 03:21 | Auteur: Sue Barrett
  • Darmanin et des députés veulent sanctionner l'auteur d'un clip de rap

Depuis mercredi, une vidéo recensant les punchlines du rappeur mise en ligne par la Licra dénonce les propos que tient Freeze Corleone dans sa chanson " Hate money ".

Le parquet de Paris a annoncé ce jeudi 17 septembre 2020, l'ouverture d'une enquête des chefs de provocation à la haine raciale et injure à caractère raciste.

Le gouvernement a annoncé jeudi avoir saisi la justice au sujet de plusieurs clips jugés "antisémites" et "négationnistes" du rappeur Freeze Corleone, qui ont provoqué l'indignation de la majorité LREM.

Freeze Corleone, artiste complotiste aux textes subversifs remplis de références sportives, historiques et culturelles, a comptabilisé 15.325 ventes pour les trois premiers jours de commercialisation de son nouvel album LMF (La Menace Fantôme), sorti le 11 septembre. Les paroles de ce rappeur sont condamnées par le ministre de l'Intérieur, il qualifie ces propos d'"apologie du nazisme et antisémitisme ".

Plus tôt dans la journée, une cinquantaine de députés LREM avaient appelé à des sanctions, se disant "profondément choqués des propos absolument détestables antisémites et négationnistes tenus par Freeze Corleone". Pour l'instant, Valérie Bénaïm n'est pas revenu sur ses propos sur ces réseaux sociaux, toutefois, tout laisse à penser que la jeune femme reviendra sur ses propos ce soir dans TPMP. "À ma demande, le ministère de l'Intérieur étudie au plus vite les recours juridiques pour poursuivre leur auteur". "Nous demandons au Ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti d'agir pour que l'auteur de ce clip abject soit puni", continuent-ils. Moi j'arrive déterminé comme Adolf dans les années 30", "Gros comme des banquiers suisses.

"Ce dernier fait ouvertement l'apologie du nazisme et l'éloge du terroriste Mollah Omar", écrivent les députés parmi lesquels la députée des Yvelines, Aurore Bergé, l'ex-ministre de la Transition Ecologique, François de Rugy, ou la présidente de la commission des Lois, Yaël Braun-Pivet. " Ne laissons plus rien passer ", ajoutent-ils.

Né le 6 juin 1992 aux Lilas, en Seine-Saint-Denis, Freeze Corleone, de son vrai nom Issa Lorenzo Diakhaté, est à l'origine de la création de ce collectif, " Freeze Corleone ayant décidé de réunir toutes ces personnes autour de la musique pour constituer une véritable mafia ". C'est en 2010 qu'il sort son premier projet musical: À la recherche de la daillance. Drogue, argent, théories du complot. Autant dire que Freeze Corleone est un habitué de la polémique. Y compris place Beauvau.

Recommande: