Naomi Osaka, blessée, renonce à Roland-Garros — Tennis

18 Septembre, 2020, 15:54 | Auteur: Ruben Ruiz
  • GSE-WTA-SPO-TEN-2020-US-OPEN--DAY-13

" Malheureusement, je ne serai pas capable de jouer Roland-Garros cette année". AInsi en a décidé la préfecture de police de Paris. Misant initialement sur une capacité d'accueil de 20.000 personnes par jour, le tournoi parisien avait dû revoir sa copie lors du passage de l'Île-de-France en zone rouge. Une option alors validée par les autorités françaises et qualifiée de "responsable et raisonnable à date" par le directeur général de la FFT Jean-François Vilotte. Avait alors été proposé un plan reposant sur le découpage en trois secteurs "indépendants et autonomes" de son stade autour de ses trois courts principaux, Philippe-Chatrier (5.000 spectateurs), Suzanne-Lenglen (5.000) et Simonne-Mathieu (1.500).

Mais, à 10 jours de son ouverture et à 4 seulement du début des qualifications, voilà Roland-Garros de nouveau contraint de resserrer les boulons, un durcissement qui intervient après que le ministre de la Santé Olivier Véran eut décrit l'épidémie de COVID -19 comme à nouveau très active dans notre pays jeudi après-midi au cours d'une conférence de presse. En quinze jours de compétition, seulement 75.000 spectateurs pourront ainsi assister au tournoi. Loin, très loin des près de 520.000 accueillis en 2019 tout au long de la quinzaine parisienne.

Ces deux tournois étaient trop proches l'un de l'autre pour que je puisse les enchaîner cette année, a ajouté celle qui a remporté le 12 septembre à New York son troisième tournoi du grand chelem.

Début juillet, Roland-Garros avait surpris en annonçant ambitionner accueillir jusqu'à environ 20'000 spectateurs par jour, soit "de 50 à 60% de sa jauge habituelle". Et alors que la billetterie génère près de 20% des recettes du tournoi.

En août, elle avait aussi atteint la finale à l'Omnium Western & Southern, présenté sur le site des Internationaux des États-Unis en raison de la pandémie de coronavirus, et avait perdu contre Azarenka. Les trois plus importants jusque-là, US Open, Cincinnati (délocalisé à New York), et Rome cette semaine, ont même été organisés à huis clos.

Recommande: