Des inondations "catastrophiques" balaient le Sud-Est des Etats-Unis — L'ouragan Sally

18 Septembre, 2020, 15:52 | Auteur: Lynn Cook
  • Après l’ouragan Laura des nuages de moustiques tueurs frappent la Louisiane

A Lake Charles, ville connue pour ses raffineries de pétrole, principale ressource économique de la région, on trouvait arbres et lignes électriques à terre, bâtiments écroulés, toits arrachés, rues inondées ou couvertes de débris. Une personne est décédée dans la ville côtière d'Orange Beach, en Alabama, a confirmé jeudi à l'AFP le lieutenant Trent Johnson, de la police locale. Au total, selon le site poweroutage.com, plus de 510 000 foyers n'avaient plus d'électricité mercredi dans ces deux Etats.

L'ouragan Sally a touché terre mercredi à 4 h 45 (9 h 45 GMT) à Gulf Shores, une petite ville d'Alabama.

La tempête de catégorie 2 balaye le sud-est des Etats-Unis, comme le précise la rédaction du Huffington Post.

Les vents charriés par Sally se sont calmés et atteignent désormais une vitesse maximale de 55 km/h. La dépression se déplace lentement (à environ 15 km/h), ce qui signifie des pluies continues sur les mêmes zones pendant une période prolongée, intensifiant la montée des eaux, selon le dernier bulletin du Centre national des ouragans (NHC) publié à 3 h GMT jeudi.

Environ 75.000 foyers dans l'Alabama et en Floride étaient déjà privés d'électricité mardi soir, selon la chaîne de télévision Weather Channel, tandis que des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montraient des zones qui commençaient à être inondées. Avant d'ajouter: "Il faut prévoir des évacuations qui se compteront en milliers". "Cela va prendre un temps considérable de nettoyer tout ça", a-t-il prévenu. "Personne n'était préparé. Moi et une centaine de voisins, nous n'avons pas mis de planches en bois ou de volets sur nos habitations", explique un homme de 57 ans, résidant dans la petite ville de Navarre près de Pensacola. Des opérations de secours étaient en cours et des refuges ont été ouverts, mais les autorités ont intimé la population de rester en sécurité chez elle lorsque c'était possible. Les autorités du comté de Baldwin, où se trouve Orange Beach, ont alerté, ce mercredi matin, d'une " situation extrêmement dangereuse ", avec " des dégâts graves et étendus ".

Les gouverneurs de la Louisiane à la Floride ont averti les gens de quitter les communautés de basse altitude et le shérif du comté de Mobile, Sam Cochran, a déclaré aux habitants des zones sujettes aux inondations que s'ils choisissaient de surmonter la tempête, il leur faudrait " quelques jours ou plus avant que vous ne puissiez en dehors ".

"C'est une inondation catastrophique" Pour la majeure partie du sud-est des États-Unis, a déclaré Forrester, la partie ouest de la Floride connaît une tempête avec le mobile.

Avec le réchauffement de la surface des océans, les ouragans deviennent plus forts, selon les scientifiques, qui prévoient ainsi une augmentation de la proportion de cyclones de catégorie 4 et 5.

Paulette, René, Teddy et Vicky: avec l'ouragan Sally, pas moins de cinq tempêtes sont actuellement au-dessus du bassin atlantique, un record depuis 1971.

Il y a eu tellement de tempêtes tropicales dans l'Atlantique cette année que l'Organisation météorologique mondiale des Nations Unies, qui nomme les tempêtes, est sur le point de manquer de noms pour la deuxième fois de l'histoire.

Les services météorologiques américains avaient prédit que la saison des ouragans dans l'Atlantique, qui dure du 1er juin au 30 novembre, devrait être extrêmement "active" et pire que prévu, avec entre 7 à 11 ouragans.

Recommande: