La Chaudière-Appalaches atteint le palier de couleur jaune

16 Septembre, 2020, 06:52 | Auteur: Jonathan Ford
  • La façade de l'école Dominique-Savio vue de près

Le système d'alertes régionales et d'intervention graduelle du Gouvernement du Québec.

La transmission involontaire du coronavirus par une coiffeuse infectée sans le savoir dans des résidences pour aînés de la Chaudière-Appalaches démontre à quel point le respect des mesures est important, selon le ministre de la Santé, Christian Dubé.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches a tenu à préciser la signification de la mesure et ce qui sera fait afin de ralentir la transmission du virus par voie de communiqué. Les mesures de base sont alors renforcées et davantage d'actions sont déployées pour promouvoir et encourager leur respect.

Dans la région de Chaudière-Appalaches, cette décision s'explique par un nombre de cas plus élevé que la normale et des éclosions plus importantes, notamment dans des résidences pour personnes âgées.

Pour la population et les entreprises de la région, l'atteinte du palier jaune correspond à la mise en place de quelques mesures. Les inspections dans les milieux de vie pour aînés et personnes vulnérables seront augmentées.

"Dans la situation à Thetford, la coiffeuse n'avait pas de symptômes au moment où elle a coiffé ces gens et elle n'avait pas passé encore de test évidemment, ne sachant pas qu'elle avait attrapé le virus, malheureusement", a précisé mardi Maryse Rodrigue, agente d'information au CISSS de la Chaudière-Appalaches. De plus, les visiteurs doivent porter un masque de procédure en tout temps pendant la visite. "Le recours accru au télétravail, lorsque possible, est encouragé", mentionne-t-on.

Selon lui, cette coiffeuse, "qui savait qu'elle était contagieuse", aurait coiffé 15 personnes.

Du côté du CISSS-CA, l'organisation doit maintenir une capacité de prélèvements dans l'ensemble de la région et ajouter des cliniques au besoin. "J'ai mobilisé les hygiénistes dentaires, qui seront 17 à se joindre aux équipes de dépistage à partir de la semaine prochaine", mentionne la DRomero. "Il faut rester vigilant, la solution est simple, nous devons tous respecter les mesures de la santé publique", a souligné Liliana Romero, directrice de santé publique au CISSS de Chaudière-Appalaches.

Recommande: