Turquie - Grèce : Ankara retire son bateau de recherche en mer méditerranée

15 Septembre, 2020, 01:48 | Auteur: Lynn Cook
  • Tensions avec la Turquie: Le Premier ministre grec annonce des achats d'armes

Les tensions montent entre la France et la Turquie suite à la situation en Méditerranée orientale.

Le chef de la diplomatie turque, Mevlut Cavusoglu, a réaffirmé lundi que son gouvernement était prêt à un dialogue sans conditions préalables, mais il a ajouté que l'Oruç Reis reprendrait bientôt ses opérations après avoir quitté dimanche une zone au large de la côte sud de la Turquie.

L'analyste estime que la décision de la Grèce peut certainement accélérer les négociations entre la France et la Croatie qui avait relancé un processus d'acquisition d'avions de combat d'occasion.

Après plusieurs semaines de tensions entre la Grèce et la Turquie, l'Oruc Reis, navire de recherche sismique turc, est finalement rentré au port d'Antalya.

La France, déjà en désaccord avec la Turquie sur la Libye et la Syrie, a envoyé ses propres navires de guerre dans la région pour soutenir la Grèce, qui a annoncé samedi de nouveaux achats majeurs d'armes, notamment des avions de combat Rafale de fabrication française.

La mission de l'Oruc Reis, prolongée trois fois malgré des protestations de la Grèce et de l'UE, arrivait à terme le 12 septembre et n'a donc pas été prolongée. Cette question sera à l'agenda du Conseil européen des 24 et 25 septembre.

Les délégations militaires en provenance de Turquie et de Grèce se sont rencontrées au siège de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (OTAN) après que le secrétaire général de l'OTAN a initié des pourparlers de désescalade entre les deux Etats membres de l'organisation.

Ankara projette d'exploiter des gisements de gaz qui se trouvent dans une zone que l'Europe considère comme appartenant à la Grèce et à Chypre. Par ailleurs, le président turc Recep Tayyip Erdogan a averti hier son homologue français, Emmanuel Macron, de "ne pas chercher querelle à la Turquie".

"Kyriakos Mitsotakis a précisé que la Grèce allait se procurer 18 chasseurs de fabrication française Rafale, ainsi que des frégates et des hélicoptères, recruter 15.000 soldats supplémentaires et financer davantage son industrie de défense".

"Il semble évident que M. Macron est en échec politique", a fustigé Hulusi Akar.

Recommande: