Fin Du Coronavirus, Vaccin:L'inquiétante Déclaration De L'OMS

15 Septembre, 2020, 07:11 | Auteur: Lynn Cook
  • Covid-19 selon l’OMS octobre et novembre seront plus durs en Europe

Et ce n'est pas mieux chez nos voisins. "En octobre, novembre, nous allons voir plus de mortalité", a déclaré le directeur de l'OMS Europe, Hans Kluge, alors que le continent connaît actuellement une flambée de cas bien que le nombre de décès soit resté relativement stable. "Cela va devenir plus dur".

Ce vendredi, plus de 51 000 nouveaux cas de Covid-19 ont été détectés dans les 55 pays de l'OMS Europe. Lundi et mardi, l'ensemble de la cinquantaine d'Etats membres de l'OMS doivent se réunir pour échanger sur la réponse à apporter à la pandémie et s'accorder sur sa stratégie quinquennale. Certains signes que nous recevons est qu'il sera efficace pour certains mais pas pour d'autres, et si nous devons commander des vaccins différents, quel cauchemar logistique...", a-t-il averti, en ajoutant que " la fin de cette pandémie, ce sera au moment où, en tant que communauté, nous aurons appris à vivre avec cette pandémie.

Le haut responsable onusien, basé à Copenhague, a mis en garde ceux qui pensent que la fin de la pandémie coïncidera avec la mise au point d'un vaccin, toujours en cours.

Dans une tribune publiée ce week-end dans le Journal du dimanche, six médecins et professeurs, dont le généticien Axel Kahn et l'infectiologue Anne-Claude Crémieux, alertent sur la reprise de l'épidémie en France: "Nous sommes à une nouvelle étape de l'épidémie: celle de sa diffusion (.)". Ils préconisent pour cela d'éviter tout rassemblement privé: "Après la joie des retrouvailles de l'été, il est temps de faire attention dans le milieu privé". " J'entends tout le temps: 'le vaccin va être la fin de la pandémie ". Coronavirus: Un spot choc du gouvernement pour le respect des gestes barrièresCoronavirus en Auvergne-Rhône-Alpes: propagation du virus, tests, où est-on dans la région? "Alors on doit tous se protéger".

Recommande: