La mainmise de la Slovénie, le naufrage de Bernal — Tour de France

13 Septembre, 2020, 20:23 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Primoz Roglic 2ème à Laruns

Le porteur du maillot blanc a devancé au sprint le maillot jaune, le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma).

Pour Bernal mais aussi pour le chef de file historique du cyclisme colombien, Nairo Quintana, la journée est à oublier.

Par comparaison, la formation Jumbo a imposé son mode de rouleau compresseur jusqu'aux derniers hectomètres. Mais dimanche, dans le Grand Colombier (HC), le Colombien devra faire fort face aux Slovènes pour rester dans la course à la victoire finale du Tour de France 2020. Après avoir tenu dans les deux premiers morceaux du jour, la Montée de la Selle de Fromentel et le Col de la Biche, les deux Colombiens ont rendu les armes dès le pied du Grand Colombien. Mais une fois de plus, sa domination a été nette et sans bavure.

Le duo a franchi la ligne d'arrivée avec 38 secondes d'avance sur un Bernal grimaçant, qui a glissé troisième au classement général, à 59 secondes de retard. À l'arrivée, Quintana cède 3'50 aux costauds.

Devant, comme prévu, la Jumbo-Visma a verrouillé les débats.

Pierre Rolland, rescapé d'une échappée lancée en début d'étape, a résisté jusqu'à 13 kilomètres de l'arrivée, dans le site du département de l'Ain dominant le Rhône.

Avec le Belge Wout Van Aert, qui a grimpé au rythme de Bernal après avoir longtemps dicté un rythme étouffant, puis le Néerlandais Tom Dumoulin jusqu'après la flamme rouge symbolisant l'entrée dans le dernier kilomètre. En vain. Dans les derniers mètres, Richie Porte (Trek-Segafredo), Primoz Roglic (Jumbo-Visma) et Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) ont accéléré.

Si l'écart s'est resserré entre Roglic et Pogacar au classement, 40 secondes désormais, il s'est considérablement accru avec leurs adversaires.

Recommande: