Revivez le discours de Jean Castex — Coronavirus

12 Septembre, 2020, 01:29 | Auteur: Lynn Cook
  • Covid-19 une situation qui inquiète des décisions qu'on attend

Jean Castex s'exprimait ce vendredi soir depuis Matignon après la tenue d'un conseil de défense. Aucun confinement généralisé n'est à l'ordre du jour pour le moment.

La situation sanitaire se dégrade et le nombre de cas de personnes infectées par le virus du Covid-19 ne cesse d'augmenter. Un élément suscite particulièrement notre inquiétude. Le taux d'incidence est passé de 57 à 72 cas pour 100.000 habitants en une semaine et le taux de positivité des tests augmente également. Cependant, "notre stratégie ne varie pas: lutter contre le virus en évitant de devoir mettre entre parenthèses notre vie sociale, culturelle, économique". "Le coronavirus est là pour quelques mois encore et nous devons réussir à vivre avec lui, sans nous laisser entraîner à nouveau dans une logique de confinement généralisé".

Dans une moindre mesure, cela commence à se ressentir dans le nombre de personnes transférées à l'hôpital, voire, pour les cas les plus graves, en réanimation.

2000 personnes supplémentaires vont être recrutées à l'Assurance maladie et dans les Agences régionales de santé (ARS) pour renforcer le traçage des contacts de personnes infectées, a annoncé le Premier ministre ce vendredi. "Sur proposition du Conseil scientifique, la durée d'isolement sera ramenée à sept jours, c'est-à-dire la durée pendant laquelle il y a un véritable risque de contagion". Sans s'attarder sur l'invraisemblable et inquiétante réaction en chaîne de labos pris d'assaut par tout un chacun, de résultats tardifs, de cabinets médicaux en soudaine surcharge et de l'absence de tout suivi cohérent et systématique en aval des " contacts " des testés positifs; jusqu'aux mesures d'isolement sans contrôle désormais réduites à une semaine.

Signe de l'aggravation de la situation, Jean Castex a aussi déclaré que 42 départements étaient désormais classés rouges. Un classement qui n'apporte "pas de conséquence automatique mais qui permet aux préfets, en lien avec les autorités sanitaires et les élus locaux, de déclencher des mesures supplémentaires", précise Jean Castex.

Un Conseil de défense qui accouche d'une souris... mais un Premier ministre pour le dire.

"Nous réalisons plus d'un million de tests par semaine".

"Le virus circule de plus en plus en France", a souligné Jean Castex à l'entame de son message. "Mais c'est problématique lorsque vous êtes prioritaire, si vous présentez les symptômes de la Covid". Des créneaux horaires leur seront réservés dans les laboratoires ainsi que de nouvelles tentes de dépistages. Le chef du gouvernement a demandé aux préfets concernés de lui proposer "d'ici lundi de nouvelles mesures complémentaires".

A la fin de son discours qui a duré moins de 10 minutes, Jean Castex a demandé " en particulier aux personnes âgées, d'observer la plus grande prudence au quotidien ". Faites attention, soyez très prudents. "Pour quelques mois encore, nous devons faire preuve d'une responsabilité de tous les instants", a-t-il conclu.

Recommande: