Nouvelles suppressions d'emplois chez General Electric en France - Quotidien des Usines

12 Septembre, 2020, 21:31 | Auteur: Aubrey Nash

" La crise économique doit amener chacun à faire preuve du sens des responsabilités et à ne pas profiter de la situation pour engager des plans sociaux qui ne seraient pas indispensables pour que l'entreprise puisse rebondir", a encore insisté Bruno Le Maire.

A l'intérieur de cette vaste restructuration au niveau européen figure un plan social qui devrait toucher directement Belfort. 89 personnes sont concernées. 30 salariés vont recevoir une proposition de déménagement à Grenoble (Isère), où se trouve une autre partie de GE Hydro.

La branche hydro de General Electric s'occupe de la conception, de l'installation et de la commercialisation des alternateurs pour les barrages hydroélectriques.

Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a dénoncé ce jeudi les plans sociaux "d'aubaine" annoncés ou envisagés par certaines entreprises, citant notamment l'exemple de l'américain General Electric qui prévoit de restructurer certaines activités en Europe.

Les syndicats du site de Belfort se sont réunis ce mercredi matin pour décider d'une éventuelle action, précise France Bleu Belfort Montbéliard.

"Je suis extrêmement mécontent de cette décision, on a quand même l'impression que petite touche par petite touche, General Electric est en train de mettre à bas tout ce qui existait d'Alstom dans le passé et que GE, sans le dire, est en train de se désengager de Belfort", a encore estimé Damien Meslot. Un peu plus d'un an après l'annonce d'un précédent plan, un projet de transformation a été présenté le 9 septembre par la direction au comité d'entreprise européen du groupe américain.

Recommande: