F1: Vettel signe chez Aston Martin et dit au revoir à Ferrari

11 Septembre, 2020, 14:53 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Sergio Pérez

De fait, Racing Point va se transformer en Aston Martin à l'avenir avec l'ambition à terme de jouer les premiers rôles en Formule 1.

"Je suis très fier de devenir un pilote Aston Martin en 2021". Le quadruple champion du monde va courir aux côtés de Lance Stroll. L'écurie encore appelée Racing Point à l'heure actuelle l'a annoncé jeudi matin. "Tout à un début et une fin et, après sept ans ensemble, ma collaboration avec mon équipe prendra fin à l'issue de la saison", a indiqué Perez, 30 ans, sur Twitter. L'Allemand, 53 victoires dans la catégorie reine du sport automobile, remplacera le Mexicain Sergio Perez, dont le départ a été annoncé mercredi.

Pour Valentino Rossi - qui a déjà eu la chance de piloter une F1 de Ferrari lors d'un test privé il y a quelques années - c'est un peu dommage que la relation entre le quadruple champion du monde et la mythique écurie italienne se termine ainsi.

" Je suis ravi de partager enfin cette nouvelle enthousiasmante quant à mon avenir, commente Vettel, qui a signé un contrat pluriannuel".

Car l'ultime saison de Vettel chez les Rouges ressemble à un cauchemar, le pilote allemand collectionnant abandons et sorties de route et ne se gênant pas pour critiquer la gestion de la Scuderia. Je suis impressionné par les résultats obtenus par l'écurie cette saison. " Je serai toujours reconnaissant à Vijay Mallya de m'avoir donné ma chance en 2014 et de croire en moi pour que je puisse poursuivre ma carrière en F1 avec Force India ", a déclaré Perez. "Le faire avec Aston Martin sera un immense privilège".

"Manager général de l'équipe, Otmar Szafnauer s'est réjoui de cette arrivée". Il s'agira de la cinquième écurie de Sebastian Vettel après BMW, Toro Rosso, Red Bull et Ferrari.

"Le samedi ou le dimanche après-midi, Sebastian est l'un des meilleurs au monde et je ne peux pas penser à un meilleur pilote que lui pour nous aider dans cette nouvelle ère".

Après huit Grands Prix d'une saison chamboulée par le coronavirus, Racing Point pointe à la quatrième place du classement des constructeurs.

Recommande: