Nafissatou Diallo sur l'affaire DSK : "Ce souvenir ne me quittera jamais"

10 Septembre, 2020, 12:25 | Auteur: Sue Barrett
  • Affaire DSK: qu’a obtenu exactement Nafissatou Diallo

"Je ne me remettrai jamais de la façon dont les procureurs de New York m'ont traitée", poursuit l'ex-femme de chambre. "J'ai été piégée et trahie", a-t-elle affirmé à Paris Match. Après avoir demandé à un collègue si la suite où séjournait DSK était libre, elle dit avoir signalé plusieurs fois sa présence sans jamais avoir de réponses. 'Oui', me dit-il. Conformément au règlement, je crie trois fois 'Housekeeping' ["ménage"]. Ce qu'il s'est passé dans la suite n°2806, qu'il a occupé pendant sa venue dans la Grosse Pomme, a fait l'objet d'un procès très suivi. Je ne vois aucun bagage.

Silencieuse depuis l'accord financier conclu entre elle et l'ancien patron du FMI, Nafissatou Diallo revient dans les pages du magazine sur cette histoire qui "va la suivre jusqu'à la fin de ses jours" pour "donner (sa) vérité" sur cette affaire qu'elle racontera prochainement dans un livre. Alors, je m'écrie: 'Oh mon Dieu!

Et en moins de 24 heures, Dominique Strauss-Kahn est passé de patron du FMI et probable président de la République française à méprisable détenu du commissariat de Harlem. "Je suis désolée." Puis tout est arrivé... "Et quand cela a été fini, je me suis enfuie en crachant partout", raconte-t-elle.

L'homme politique français plaidera non-coupable.

Nafissatou Diallo revient sur l'agression sexuelle dont elle dit avoir été victime et dit avoir "été privée de justice".

Alors certes, elle a reçu de l'argent, beaucoup d'argent. Après la conclusion d'un accord financier (estimé à un million de dollars), on n'avait plus entendu parler de Nafissatou Diallo. L'ancienne femme de chambre a " été submergée de lettres, d'inconnus le plus souvent, qui me parlaient comme si j'avais touché le jackpot et me demandaient de l'argent. Quand la procédure pénale est abandonnée le 23 août, le procureur ayant des doutes sur la crédibilité de Nafissatou Diallo en raison de mensonges répétés sur certains aspects de sa vie, DSK, alors 62 ans, rentre en France. Il y a eu tout un tas de théories du complot... Mais elle a dû jeter l'éponge, et se mettre à écrire pour exorciser ce qu'elle a vécu.

Dans une interview exclusive qui paraît ce jeudi 10 septembre dans les colonnes du Paris Match, l'ancienne femme de chambre de l'hôtel Sofitel, à New York, Nafissatou Diallo, s'exprime pour la toute première fois neuf ans après que l'affaire DSK provoqué un séisme en pleine campagne pré-présidentielle en France. "Je vous assure que s'il avait été pauvre, à la rue, un clochard, il serait aujourd'hui en prison", affirme-t-elle.

Nafissatou Diallo souhaite créer une fondation pour les femmes qui, comme elle, sont arrivées en Amérique sans éducation ni formation linguistique.

Recommande: