Veolia veut lancer une OPA de 10 milliards d'euros sur Suez

31 Août, 2020, 13:51 | Auteur: Aubrey Nash
  • Veolia veut acheter Suez à Engie

" Cette opportunité historique permettra de construire le grand champion mondial français de la transformation écologique ", a commenté Antoine Frérot, le PDG de Veolia, cité dans le communiqué.

Ce samedi 30 août, Veolia a annoncé avoir proposé l'acquisition de 29,9 % de Suez auprès d'Engie. Suez, qui avait présenté en octobre un plan stratégique visant à détrôner son rival de sa place de numéro un, a pris "acte", dans un communiqué séparé. "L'État, en qualité d'actionnaire de référence d'Engie, étudiera cette offre avec la gouvernance de l'entreprise et arrêtera sa position en fonction des intérêts patrimoniaux d'Engie, de la qualité du projet industriel, du maintien d'une pluralité d'acteurs sur les services aux collectivités locales et de la prise en compte des intérêts de toutes les parties prenantes", souligne-t-il. Le géant de l'énergie avait annoncé en juillet sa volonté de recentrer son activité, en cédant des actifs jugés non stratégiques et des participations minoritaires. "Concernant Suez, je dirais que tout est ouvert", avait déclaré alors le président du conseil d'administration, Jean-Pierre Clamadieu. "Nous créons le groupe pour le monde d'après ", a-t-il assuré dimanche dans un échange avec la presse, évoquant " le besoin de solutions pour la transformation écologique ".

La réunion de Veolia, déjà numéro un mondial du secteur, et Suez, numéro deux, faisait l'objet de spéculations régulières.

En 2019, Veolia a réalisé un chiffre d'affaires de 27,2 milliards d'euros, et Suez de 18 milliards.

Veolia a néanmoins identifié d'éventuels problèmes de concurrence et a annoncé un accord avec le groupe français de gestion d'infrastructures Meridiam pour lui céder les activités Eau France de Suez, pour un montant "confidentiel".

L'ensemble de l'opération serait financé "par les moyens habituels" selon M. Frérot: "nos ressources financières, et nous solliciterions le marché pour une augmentation de capital à définir encore".

Veolia a ainsi la volonté de "créer un champion français à culture européenne dans cette course", a dit Antoine Frérot.

Recommande: