La maison de Carlos Ghosn était "inhabitable mais pas détruite" — Beyrouth

10 Août, 2020, 23:48 | Auteur: Aubrey Nash
  • Localisation des explosions survenues à Beyrouth le 4 août 2020
 Localisation de la demeure de Carlos Ghosn

Alors qu'on l'a croyait détruite par le souffle de l'explosion survenue à Beyrouth le 4 août dernier, la maison de Carlos Ghosn à Beyrouth est finalement toujours debout.

Tous se basent sur l'article d'un média brésilien affirmant que Carole Ghosn, l'épouse de l'homme d'affaires, a déclaré que la maison avait été détruite après les explosions. "Tout Beyrouth est détruit". Elle se trouvait à environ 5 kilomètres du port de la ville. La catastrophe a été provoquée par l'explosion de très nombreuses tonnes de nitrate d'ammonium à l'abandon.

Contrairement à ce qui avait été indiqué par un journal brésilien, la maison de Carlos Ghosn a simplement été endommagée par l'explosion à Beyrouth, a pu constater un journaliste de l'AFP. La maison n'est "pas du tout détruite" même si elle "est endommagée" "comme beaucoup de maisons dans le quartier". Cette "source proche de la famille a précisé ce samedi que les dégâts à la maison étaient limités aux fenêtres et que la déclaration de Carole Gohsn reflétait la tension du jour de l'explosion", est-il écrit.

Le journal brésilien précise que les Ghosn n'étaient pas à leur domicile lors de l'explosion mais que leur service de sécurité leur avait indiqué que la maison "était devenue inhabitable".

Interrogé par mail par l'AFP samedi 8 août en début d'après-midi, l'auteur de l'article a maintenu les propos attribués à Carole Ghosn dans son papier. À leur retour, les Ghosn ont "réalisé que les dégâts n'étaient pas si graves". Selon L'Indépendant, la propriété détruite par les explosions "est au centre d'un litige entre Nissan-Renault et son ancien PDG".

La famille Ghosn vit à Beyrouth depuis son évasion spectaculaire de Tokyo où l'ancien PDG de Renault était assigné à résidence dans le cadre d'une enquête d'évasion fiscale et d'abus de confiance menée au Japon.

Recommande: